Aller au contenu principal

Mobilisation
L'agriculteur en première ligne face à la sécheresse

Un point d’étape a été établi et des mesures à court terme ont été présentées, suite à la troisième réunion du comité de suivi de la situation de sécheresse dans le monde agricole. 

© Reussir SA

Depuis les premières intempéries et les forts épisodes de chaleur observés au début de l’été, le Gouvernement est pleinement mobilisé aux côtés des agriculteurs pour trouver des solutions et soutenir la production face aux difficultés rencontrées.
À date, si un bilan de l’épisode n’est pas encore possible, plusieurs tendances hétérogènes se dégagent sur la situation actuelle du monde agricole.
Il est observé un recul des productions pour certains fruits et légumes qui, malgré une précocité prononcée, voient leurs potentiels de production freiner. Certaines productions souffrent également d’une altération de leur qualité visuelle et gustative (comme les concombres, les courgettes, les melons…). En revanche, sur quelques productions, les premières tendances de récolte se veulent encourageantes après une année marquée par le gel : pomme (dans la moyenne 2017-2021), pêche (+ 17 % par rapport à la moyenne sur 5 ans), abricot (+ 16 % par rapport à la moyenne sur 5 ans). La production viticole se situerait en 2022 entre 42,6 et 45,6 Mhl, un niveau proche de la moyenne quinquennale (44,2 Mhl).
Pour les grandes cultures, les conditions climatiques exceptionnelles ont conduit à une disparité inédite des rendements. La qualité de la récolte française 2022 permettra néanmoins de répondre aux attentes des marchés. On constate également une forte dégradation des conditions de cultures d’été, par exemple sur maïs et tournesol. Seulement 50 % des surfaces de maïs sont jugées en bonne conditions et au-delà au 15 août, contre 91 % en 2021 à la même date. Une première prévision de production de maïs par le Service sttatistiques du Ministère au 1er août 2022 donne 12,4 Mt de maïs grain, soit - 18,6 % par rapport à l’an passé. Sur le tournesol, la production est attendue stable par le SSP à 1,9 Mt. La baisse importante des rendements due à la sécheresse équilibrera l’impact sur la production de la hausse de 20% des surfaces cette année.
Par ailleurs, la production d’herbe est déficitaire : la production cumulée des prairies permanentes est inférieure de 21 % par rapport à la période de référence, avec une accélération de la dégradation en juillet.
Ainsi, face à ce phénomène persistant de sécheresse, Marc Fesneau et Bérangère Couillard ont présenté de nouvelles mesures de soutien qui permettent de renforcer les aides pour les agriculteurs et d’apporter de la visibilité sur les soutiens à venir.

Les mesures annoncées

• La mobilisation du régime des calamités agricoles pour les cultures éligibles ;
• Le renforcement des avances versées dans le cadre de la Politique agricole commune en octobre (les avances l’indemnité compensatoire de handicap naturel - habituellement à hauteur de 75 % - seront versées à hauteur de 85 % et les avances pour les aides découplées – habituellement à hauteur de 50 % - seront versées à hauteur de 70 %) ;
• La mobilisation des dispositifs de droit commun comme les exonérations de taxe sur le foncier non-bâti (dégrèvement opéré après détermination d’un taux de perte par zone géographique et par production sous la forme d’une diminution de la taxe due proportionnelle à la perte estimée) et de cotisations sociales (dans le cadre de l’enveloppe annuelle de 30 millions d’euros a d’ores et déjà été prévue selon une vague de 15 millions d’euros à l’automne puis une seconde de 15 millions d’euros également au printemps) ;
• Une série d’adaptations mise en œuvre et demandée pour faire preuve de résilience face à la situation climatique comme des dérogations pour les cultures dérobées au niveau préfectoral, des ajustements des cahiers des charges pour les appellations d’origine contrôlée (AOP) ;
• Un suivi renforcé pour anticiper des potentielles difficultés notamment dans les filières d’élevage avec, par exemple, la disponibilité en fourrage et alimentation animale pour l’hiver.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Le projet de méthanisation agricole progresse
Un collectif de 30 éleveurs du Ségala ambitionne une agriculture saine et durable. Le projet a déjà évolué plusieurs fois pour…
Bio : les arrêts de certification augmentent de 42% sur un an (Agence bio)

Au 31 août, les arrêts de certifications bio montrent une hausse de 42% sur un an, et les conversions ralentissement de 37%,…

Les agriculteurs inquiets pour l’avenir de leur ferme
Les présidents des sections font état de conditions économiques contraignantes. Les exploitations n’arrivent pas à compenser les…
Une belle réussite cette année pour Innov'Agri
Pour sa 9ème édition à Ondes, Innov’Agri continue de progresser d’une année sur l’autre. Une diversité présentée sur 80 hectares…
Les organisations professionnelles agricoles tarnaises mobilisées
Le CAF 81 s’est réuni le 13 septembre pour faire le point.
Augmentation de la remise sur les carburants
Une prolongation accompagnée d’une évolution de la remise sur l’achat de GNR pour les agriculteurs. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais