Aller au contenu principal

L’agriculture de groupe, une force pour la structuration des circuits courts !

L’association tarnaise pour le développement de l’agriculture de groupe, l’Atag, tenait son assemblée générale ce lundi 29 mars, à Brassac. A cette occasion, deux initiatives collectives liées à la vente directe ont été présentées.

L’assemblée générale de l’Atag a été l’occasion de présenter l'atelier de découpe «Le fermier», à Castelnau-de-Brassac.
L’assemblée générale de l’Atag a été l’occasion de présenter l'atelier de découpe «Le fermier», à Castelnau-de-Brassac.
© Le Paysan Tarnais

A plusieurs, on est plus forts ! L'Atag défend cet état de fait pour l'agriculture depuis de nombreuses années. Et ce ne sont pas les interventions de la dernière assemblée générale de l'association qui montreront le contraire ! Deux démarches collectives, un atelier de découpe et un groupe de commercialisation, ont été présentées ce lundi 29 mars, à Brassac. Un choix que Claude Viguier, président de l'Atag explique facilement. «L'acte de production ne suffit plus à nourrir son homme et on doit de plus en plus aller chercher les marges dans la transformation et la distribution.» Deux témoignages qui ont, encore une fois, illustré combien le groupe était important pour mutualiser, structurer ou encore simplifier.

Et oui, à l'Atag aussi, les circuits courts de commercialisation prennent une place grandissante. «Une autre facette de l'agriculture de groupe» souligne Claude Viguier. «C'est un domaine dans lequel les relations humaines sont aussi importantes que l'élaboration du produit. C'est pour ces raisons que l'association répond présente quand elle est sollicitée pour amener ses compétences en organisation et en gestion des ressources humaines ! [...] Notre but, à travers l'accompagnement relationnel, est d'aider la structure collective mise en place à fonctionner le mieux possible.»

Depuis un an et demi, l'Atag a accompagné trois projets autour de la transformation des produits et de la vente directe. Autour de ces démarches, de nombreux acteurs locaux sont souvent impliqués : collectivités locales, chambre d'agriculture,... Comme pour tous les autres groupes d'agriculteurs, l'association intervient non seulement auprès de groupes en cours de création, mais aussi auprès des groupes déjà existants...

Envie d'en savoir plus ? Retrouvez l'article complet dans le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Les candidats invités à débattre sur les enjeux agricoles
A la veille du premier tour de scrutin, les organisations syndicales les ont interpellés pour échanger in situ à La Ferrandié à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais