Aller au contenu principal

L’AOC Gaillac engagée dans une démarche pour valoriser les vins rouges

Les syndicats AOC Gaillac et IGP Côtes du Tarn ont tenu leur assemblée générale commune à Brens. Parmi les grands sujets, les projets de modification du cahier des charges AOP Gaillac Rouge et de hiérarchisation des vins rouges et une appellation haut de gamme.

Comme l’année dernière, les syndicats de l’AOC Gaillac, et de l’IGP côtes du Tarn, et l’Ivso section Gaillac ont tenu une assemblée générale commune à l’Inéopôle de Brens.
Comme l’année dernière, les syndicats de l’AOC Gaillac, et de l’IGP côtes du Tarn, et l’Ivso section Gaillac ont tenu une assemblée générale commune à l’Inéopôle de Brens.
© Le Paysan Tarnais



Comme l’année dernière, les syndicats de l’AOC Gaillac, et de l’IGP côtes du Tarn, et l’Ivso section Gaillac ont tenu une assemblée générale commune à l’Inéopôle de Brens. L’occasion d’aborder de manière globale les sujets d’actualité de l’interprofession du vignoble gaillacois.

Plusieurs évolutions majeures ont été abordées à l’occasion de ce rendez-vous. Le premier, c’est le projet de modifications du cahier des charges de l’AOP Gaillac Rouge, discuté depuis plusieurs mois par les administrateurs de l’ODG Gaillac. Sont proposés plusieurs grandes évolutions :

- la montée en puissance de l’encépagement autochtone ;

- l’intégration du Prunelart dans les cépages principaux ;

- plus de souplesse dans les assemblages ;

- un engagement parcellaire modifié, avec au moins deux cépages principaux et toujours la possibilité de faire des cuvée mono cépage.

Un dossier complet est en cours de réalisation. « Cela demande beaucoup de travail, explique Xavier Raffenne, le directeur de la Maison de la vigne et du vin de Gaillac. Il sera présenté à l’INAO et fera l’objet de toute une procédure qui devrait durer assez longtemps. Le cahier des charges actuel restera donc en vigueur encore pour une certaine durée. Nous ne pouvons pas aujourd’hui donner d’échéance. »

 

Une appellation haut de gamme pour les rouges

Seconde évolution majeure, très liée à ce projet de modification du cahier des charges, un projet de hiérarchisation de l’AOP Gaillac Rouge, avec une nouvelle appellation type AOP Gaillac « grand cru » qui viendrait s’apposer sur les vins rouges haut de gamme du vignoble...



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais