Aller au contenu principal

L’association des éleveurs du territoire de Roquefort a tenu sa 1ère assemblée générale

Le 1er juillet dernier s’est déroulé à Montfranc l’assemblée générale de l’AETR. Le groupe d’éleveurs à l’initiative de l’association a souhaité aller à la rencontre des producteurs de Roquefort. 150 éleveurs ont fait le déplacement.

150 producteurs étaient présents à l'AG de l’AETR le 1er juillet dernier à Montfranc.
150 producteurs étaient présents à l'AG de l’AETR le 1er juillet dernier à Montfranc.
© Le Paysan Tarnais

Le 1er juillet dernier s’est déroulée à Montfranc l’assemblée générale de l’AETR. Le groupe d’éleveurs à l’initiative de l’association fraichement créée a souhaité aller à la rencontre des producteurs de Roquefort. L’objectif de cette réunion était tout d’abord de présenter les objectifs de l’association. Celle-ci se veut pouvoir rassembler les producteurs autour de la défense d’un prix équitable, et éviter ainsi l’isolement de producteurs en proie à la contractualisation directe. Samuel Pousthomis et Francis Huc, ont donc présenté aux 150 producteurs ayant fait le déplacement, les étapes qui les ont conduits à créer cette association. « Tout a commencé lors de la réunion de février dernier coorganisée par le GDA de Lacaune et la section lait de la FDSEA. Lors de la rencontre avec les industriels nous avons senti qu’il y avait une opportunité à saisir. » a déclaré Samuel Pousthomis. « Cette réforme, c’est la chance de pouvoir participer à l’écriture de notre histoire » ajouté Francis Huc. Pour Jean-Pierre Raynaud et Michel Preget, le constat est le même, c’est le moment pour les producteurs de lait de brebis de participer à la structuration de notre filière. Ainsi au cours de cette assemblée générale, les membres fondateurs de l’association ont partagé leur souhait de représenter un maximum d’éleveurs, il s’agit de peser dans les négociations futures. Il s’agit aussi de créer un réseau sur tout le territoire afin d’informer les éleveurs de l’avancée de la réforme mais aussi de faire remonter les informations du terrain afin de coller au plus près aux attentes des producteurs. Pour cela, les membres fondateurs ont lancé un appel à candidature dans la salle afin d’élargir le conseil d’administration. Une démarche appréciée et suivie par l’assistance qui a donc vu émerger une nouvelle équipe constituée d’une vingtaine d’éleveurs. A ce jour, la réforme de la filière suit son cours. Il n’y a pas encore de décret qui régisse le fonctionnement des Organisations de Producteurs en lait de brebis. Les représentants des différents bassins de production se sont réunis et une ébauche de décret est en cours d’écriture. Lorsque ce décret paraitra, il sera plus facile pour les éleveurs de se structurer. Rappelons que seule une OP reconnue est habilité à négocier un prix et un contrat collectif.

De leur côté, les industriels aussi doivent trouver une solution pour la caisse de péréquation. Dominique Torres, responsable achat et Jean-Marc Chayrigues, responsable des relations producteurs pour Société les caves ont répondu présent à la demande de l’AETR pour se prêter au jeu des questions –réponses avec la salle. Dominique Torres a profité de cette occasion pour manifester son soutien aux initiatives visant à regrouper les producteurs. Il a également insisté sur le fait qu’il fallait conserver le maximum de valorisation sur le produit Roquefort.

Le chantier de la refonte du système confédéral Roquefort s’avère compliqué et fastidieux pour l’ensemble des acteurs de la filière. Le calendrier se resserre et les avancées devraient arriver à la rentrée.

 

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais