Aller au contenu principal

Eau
L’association "Vie Eau Tescou" a convié la presse à une rencontre sur le projet de retenue de Sivens

L’association "Vie Eau Tescou" a invité la presse à rencontrer deux agriculteurs directement concernés par le projet de retenue permettant l’étiage de la rivière Tescou.

Bernard Durrieu exploite sur la commune de Lisle-sur-Tarn en maraichage bio. Son exploitation se décompose sur 11,20 ha par 6500 m² de maraichage, 4,98 ha de luzerne et le reste de son exploitation en prairie Il a développé la vente directe de ses produits sur le marcher de producteurs de Salvagnac et à la ferme. Bernard Durrieu doit développer son activité maraichage en agriculture biologique pour parvenir à assurer son revenu.


L’accès à l’eau est nécessaire pour les cultures maraichères. Bernard Durrieu à la possibilité à ce jour d’irriguer à partir de puits mais cette réserve d’eau reste limitée pour le développement de son activité maraichage. L’accès à l’eau via le Tescou lui permettrait quelques perspectives et notamment la valorisation de l’ensemble des terres de son exploitation via des cultures spécialisées à forte valeurs ajoutée. Il pourrait ainsi pérenniser son installation et son activité sur cette exploitation de petite taille.

Jean-Louis Belot est éleveur de blondes d’Aquitaine à Beauvais-sur-Tescou. Le cheptel est composé de 50 vaches mères, 50 génisses, et 30 bêtes à l’engraissement vendu chaque année ainsi que 70 porcs produits par an. Jean Louis Belot réalise de la vente directe de carcasses directement aux bouchers locaux ou aux particuliers ainsi que des produits transformés. Son fils a suivi des études agricoles et souhaiterait s’installer dans les années à venir. Le développement de l’offre pour satisfaire une clientèle en demande de produit de qualité fait partie des projets de M. Belot. Toutefois, cela n’est pas possible s’il n’atteint pas l’autosuffisance alimentaire au sein de son exploitation.

L’accès à l’eau via le Tescou est à ce jour possible sur son exploitation mais de manière limitée. La rivière Tescou est un des cours d’eau sujet aux premières restrictions. La création de la réserve de Sivens pourrait permettre de bénéficier d’une réserve d’eau tout au long de l’année. L’accès à l’eau pourrait aussi permettre de développer de nouvelles cultures et diversifiées l’assolement avec du soja et du pois.

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Réunion le 10 septembre à 20h30

Une réunion d'information et d'échange avec le public est organisée le 10 septembre à 20h30 à la salle Pierre Salvet, esplanade Paul Cayla à Lisle-sur-Tarn. L’association Vie Eau Tescou mobilise les personnes qui souhaitent apporter leur soutien à la création de la réserve à participer à cette réunion.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

La FDSEA et les JA auditionnent les futurs députés
À la veille des élections de juin, les candidats plaideront leur cause devant les agriculteurs le mercredi 8 juin à Montredon-…
Aide à l'alimentation animale : il reste 15 jours
Si votre poste alimentation dépasse 10% de vos charges et 3 000 €, vous pouvez demander cette nouvelle aide. Cette téléprocédure…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais