Aller au contenu principal

Le financement participatif mis en avant par la Chambre d’agriculture

Une nouvelle page a vu le jour sur le site Internet de la Chambre d’agriculture du Tarn pour donner un coup de pouce aux porteurs de projet.

Frédéric Pauthe (à gauche) à côté d’Olivier Gineste, éleveur à Dénat, qui lui met un hectare à disposition pour lancer son projet.
Frédéric Pauthe (à gauche) à côté d’Olivier Gineste, éleveur à Dénat, qui lui met un hectare à disposition pour lancer son projet.
© CA81

«Soutenez l’agriculture : financer un projet d’installation». C’est la nouvelle page qui s’affiche désormais sur le site Internet de la Chambre d’agriculture du Tarn. Sur cette page, on trouve la présentation de porteurs de projets d'installation que la Chambre d’agriculture accompagne. Ces porteurs de projet ont pour point commun d’avoir lancé une démarche de financement participatif pour permettre la réalisation de leur installation. L’internaute intéressé peut ainsi participer au financement du démarrage du projet en échan-ge d’une contrepartie.

Frédéric Pauthe est le premier porteur de projet tarnais à avoir bénéficié de cette exposition. Ce trentenaire, titulaire d’un bac pro production florale et maraîchère, touche du doigt son rêve d’installation en maraîchage bio sur un hectare, à Dénat, après avoir fait appel au financement participatif pour amorcer la pompe de son budget d’installation. Pourquoi ? «Car la banque ne pourra débloquer les fonds qu’elle m’accorde que lorsque j’aurais obtenu mon numéro d’immatriculation», explique-t-il. Or ce numéro ne lui sera attribué qu’au terme de l’ensemble des formalités d’installation. Et c’est tout-de-suite-maintenant qu’il lui fallait semer ses graines pour pouvoir récolter de beaux légumes à la bonne saison…

«J’ai lancé ce financement sur la plateforme Miimosa, spécialisée dans les projets agricoles, pour récolter 2 000 euros afin de pouvoir acheter mes semences et mon terreau.» Objectif atteint, et même dépassé de trente euros. En échange, les «généreux donateurs» recevront une contrepartie à la hauteur de leur contribution. Pour 10€, c’est un «grand merci» du producteur et son nom gravé sur la plaque métallique qui sera posée sur le tracteur ; pour 20€ on ajoute un panier de légume de saison de 3 kg, et cela augmente progressivement jusqu’à 200 € avec un panier garni par semaine pendant deux mois, un atelier d’initiation au maraîchage, etc.

Ce principe de financement participatif, a déjà fait ses preuves mais toutes les initiatives n’ont pas forcément la chance d’aboutir. La Chambre d’agriculture du Tarn a donc décidé de les mettre en avant sur son site internet pour donner un coup de pouce aux porteurs de projets agricoles qu’elle accompagne.

D. MO.

Plus d’infos sur : www.tarn.chambre-agriculture.fr

 

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Le sénateur Bonnecarrère à l'écoute des revendications des éleveurs laitiers à Puygouzon.
Lait : la FDSEA rencontre les parlementaires
 La FDSEA du Tarn a sollicité les députés et sénateurs du département pour présenter la situation tendue dans les élevages…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais