Aller au contenu principal

Oenotourisme
Le Gaillac primeur est sorti : venez faire la fête chez les viticulteurs gaillacois !

A partir du 15 novembre, visites de caves, dégustations de produits du terroir, des nouveaux ou des anciens millésimes, animations musicales et culturelles... Le Paysan Tarnais consacre un cahier détachable de 8 pages cette semaine sur la sortie du Gaillac Primeur.


Visites de caves, dégustations de produits du terroir, des nouveaux ou des anciens millésimes, animations musicales et culturelles, spectacles, expositions, balades en voitures anciennes, jeux pour les enfants, les vignerons du Gaillacois ont mis les petits plats dans les grands. Le Paysan Tarnais y consacre un cahier détachable de 8 pages cette semaine. Plusieurs témoignages illustrent l’importance de l’événement dans le vignoble tarnais.

 

«La cave de Labastide est aussi un lieu de convivialité !»

«La cave de Labastide-de-Lévis travaille pour faire en sorte les clients habitués et les touristes aient une autre image d’elle. Ce n’est pas uniquement un outil de production. C’est aussi un lieu de convivialité, de partage et d’animations». Pour Arnaud Elgoyhen, responsable oenotourisme, les premiers résultats sont encourageants dans cette stratégie basée sur l’oenotourisme. «La fréquentation de la cave sur le week-end du Primeur a augmenté de plus de 50 % en un an. Nous avons reçu entre presque 1500 personnes l’an dernier !» Pour Arnaud Elgoyhen ce fut le déclic.

«Nous avons cerné les attentes des clients locaux. Ils souhaitent avoir un lieu de vie festif, un endroit où ils peuvent rencontrer les vignerons. Nous avons donc décidé de renforcer les évènementiels.» En 2012, la cave de Labastide a organisé un évènement pour la Saint-valentin, la fête du Printemps de Gaillac, le vin nouveau… Chaque occasion est bonne pour associer un évènement et un vin et ainsi faire découvrir la diversité produite par les adhérents de la cave coopérative. «Nous avons ici les 7 vins qui composent le vignoble gaillacois. Alors il faut en profiter !».



Domaine Laborie d’Empe : «Le primeur est une étape dans la diversification»

Installé en 2001, les frères Damien et Sylvain Cavailles ont décidé, il y a quelques années, de passer environ 15% de leur production dans le vin en bouteille. «Avant notre père revendait sa production à des grossistes. Depuis 2007, nous nous sommes lancés dans le vin en bouteille ainsi que dans la vente directe sur les marchés... Cette nouvelle stratégie a été motivée par le besoin de mieux valoriser notre travail et de faire évoluer notre exploitation. Nous avons donc créé toute la gamme avec blancs, rouges et rosés.»

Le primeur fait d’ailleurs partie de cette évolution. «Dans notre optique de diversification, le primeur représente une réelle étape. En effet, le vin nouveau est un vin particulier avec une vinification différente. Le temps pour le réaliser est aussi court que la période pour le vendre. C’est donc un bon challenge pour nous, surtout pour l’année de lancement. Mais nous avons déjà pu travailler sur ce genre de produit, la récolte et les conditions de récoltes ont été bonnes donc nous sommes confiants ».



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !
Le programme complet des festivités du 15 au 18 novembre sur www.vins-gaillac.com
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Mise en oeuvre du tarif réduit du GNR : ce que vous devez savoir

À compter du 1er juillet 2024, les agriculteurs pourront bénéficier d’un tarif réduit sur le gazole non routier (GNR)…

Une récolte "correcte" pour oublier les années difficiles

Le syndicat de défense est revenu sur les résultats de la campagne et sur les projets à venir pour préserver le dynamisme de…

Loup: Etats membres divisés, révision du statut de protection probablement reportée

Les ambassadeurs des États membres ne sont pas parvenus lors de leur réunion du 15 mai à un accord sur la révision du statut…

Après la manifestation, des dégâts chez les agriculteurs

La manifestation anti-autoroute du 8 juin n'est pas sans conséquence pour les agriculteurs.

Arsoé : "Continuer à chercher de l'activité en élevage"

Trois questions au président de l’Arsoé de Soual, Michaël Meyrueix, après l’assemblée générale de la coopérative le 24 mai…

FDSEA et JA81 : "nos produits ont un prix non négociable"

Les deux syndicats tarnais avaient convié le 17 mai les directeurs des GMS du Tarn pour parler coût de production, prix de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais