Aller au contenu principal

Irrigation
Le goutte-à-goutte sur cultures de maïs : une technique en pleine expansion

Cette nouvelle technique d'irrigation commence à se développer et possède un gros potentiel. Dans le Tarn, une enquête est réalisée par la chambre d’agriculture pour définir les besoins.

Installation de gaines de goutte-à-goutte enterré
Installation de gaines de goutte-à-goutte enterré
© J. Rabe - Chambre d'agriculture des Landes

Le développement de la micro-irrigation « moderne » a débuté dans les années 1960 en Israël. Ces techniques nouvelles ont ensuite plus particulièrement concerné l'Australie, l'Amérique du Nord et l'Amérique du Sud à partir de la fin des années 1960. En France, cette nouvelle technique d'irrigation commence à se développer et possède un gros potentiel : 1,5 millions d'hectares sont implantés en maïs et 10% d'entre eux sont travaillés en semis direct. De plus, cette micro-irrigation est « invisible », ce qui contribue à donner une meilleure image de cette pratique (et de l'irrigation plus généralement) au grand public.

La Chambre d'agriculture du Tarn a déjà établi des contacts avec des agriculteurs du département qui ont équipé en goutte-à-goutte certaines de leurs parcelles implantées en grandes cultures, elle souhaite élargir ces contacts. Le but étant de pouvoir échanger avec eux sur leurs retours d'expérience et recueillir leurs avis sur le matériel. Elle va également mettre en place des parcelles sur lesquelles seront testés les différents types de matériel disponibles sur grandes cultures (maïs grains et semences de préférence). L'objectif est de pouvoir apporter, selon les résultats acquis, un conseil aux irrigants désireux d'investir dans le goutte-à-goutte et de les aider à adapter et optimiser leurs pratiques.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais ! ou rendez-vous sur le site Chambre d'agriculture du Tarn

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Les brebis en prison, les loups en liberté
L’Etat a dit que le loup était compatible avec l’élevage. “A vous de gérer M. le Préfet” préviennent les éleveurs tarnais, lors…
La coopérative Celia s'investit dans le Tarn
La société coopérative agricole de bétail a acquis le Domaine de la Verrerie à Blaye-les-Mines. L’assemblée générale de sa…
Prévention et retraite au cœur des débats
Réunis en assemblée générale à Cap Découverte dans le Carmausin, les délégués territoriaux de la MSA MPN sont revenus sur l’…
Le concours des vins du Gaillac reprend ses bonnes habitudes
Après deux années contrariées par la pandémie de covid, le concours des vins de Gaillac et du Tarn a repris ses quartiers à la…
Le préfet à la rencontre des arboriculteurs
Jeudi dernier aux Vergers de Penne, le représentant de l’État, François-Xavier Lauch, a pleinement mesuré les conséquences des…
Merci Asat, bonjour La ferme tarnaise sur votre table !
Au sein de leur nouvelle association, les producteurs préparent l’ouverture des casiers connectés.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais