Aller au contenu principal

Le laboratoire Pierre Fabre développe la culture de l’hélichryse bio

L’aromathérapie fait partie des nouvelles diversifications des laboratoires Fabre. Dans le Tarn, l’entreprise contractualise avec des agriculteurs pour la production d’hélichryse. Explications.

L’entreprise Pierre Fabre dispose de 200 hectares de surfaces bio dans notre département. «Nous valorisons du foncier créé en 2011, explique Alexandre Panel, de Pierre Fabre Agronomie. La principale production reste l’avoine ou la gamme Aderma sur 150 hectares. L’objectif est de sécuriser les besoins industriels de l’entreprise.» Les 50 hectares restants sont occupés par des cultures de plantes aromatiques et médicinales.

Une nouvelle diversification est née en 2014 : celle de la culture et de la transformation de l’hélichryse en huile essentielle. «Nous avons implanté 7 hectares. Tout est partie d’une rupture de stock de la marque Naturactiv pour l’huile essentielle d’hélichryse italienne. Cette huile est très demandée et l’effet de mode de l’aromathérapie nous a incité à nous pencher sur le sujet.» Toute la question est de pouvoir trouver le process industriel qui permette de faciliter la culture et la transformation de la plante. Les laboratoires Fabre travaillent avec l’entreprise Sirius, à Cambounet-sur le-Sor, pour la transformation de l’hélichryse en huile essentielle bio.

«En 2013, nous avons travaillé sur un itinéraire technique. En 2014, nous avons choisi une variété et nous l’avons implantée. Il fallait trouver une implantation adaptée à la plante et au climat de notre région. L’hélichryse est donc implantée sur bâche. Il a également fallu investir dans du matériel adapté.» La première récolte en 2015 a été faible en terme de biomasse (qui permet da fabrication de l’huile essentielle). Mais la qualité de l’huile était bonne. Les rendements ont augmenté en 2016-2017 avec 28 kilos d’huile essentielle. «Cela reste inférieur aux besoins de notre marque et nous avons décidé de doubler la surface en 2018 pour passer à 12 hectares.» Les laboratoires ont souhaité contractualiser avec des agriculteurs dans le Tarn avec l’accompagnement de la Chambre d’agriculture. «C’est un engagement sur 15 ans dans le département exclusivement. Nous achetons l’huile essentielle. Nous imposons simplement la variété implantée et l’itinéraire technique reste, lui, ouvert.» L’hélichryse est une plante rustique mais qui demande des sols drainants pour éviter les stagnations d’eau. Le potentiel final pourrait être d’une vingtaine d’hectares. «Nous restons sur des surfaces évolutives pour répondre aux besoins en fonctio de la demande».

A. Renault

 

Retrouvez l'intégralité du dossier consacré aux filières végétales bio dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais