Aller au contenu principal

Le réseau de chaleur bois de Mazamet entre en fonctionnement

Le réseau de chaleur bois de Mazamet a été inauguré le jeudi 28 janvier. Il devrait être alimenté par Forestarn et consommera 2934 tonnes de bois par an.

Vendredi 29 janvier, le réseau de chaleur bois de Mazamet a été inauguré.
Vendredi 29 janvier, le réseau de chaleur bois de Mazamet a été inauguré.
© Delpoux (Conseil Régional)

Le réseau de chaleur bois de Mazamet, d'une longueur de 3500 mètres, a vocation à desservir trois lycée (lycée hôtelier, lycée Soult et leycée professionnel Barbey Riess), le collège Bonnecombe, les locaux de la DDE, le gymnase, la piscine, les serres, un groupe scolaire, 93 logements HLM et le laboratoire de la société Pierre Fabre.
La puissance de la chaudière, prévue pour permettre de couvrir 89 % des besoins de chaleur, est de 2500 kW. Ce réseau devrait représenter une fourniture d'énergie en moyenne de 7796 MWh par an et devrait permettre d'éviter l'émission dans l'atmosphère de 1 600 tonnes de CO2 par an, pour une consommation d'environ 2 934 tonnes de bois par an.
Le contrat de concession a été conclu avec la société Dalkia qui a la charge de l'investissement et de l'exploitation du réseau pour une durée de 24 ans. Ce réseau de chaleur devraient être alimenté par Forestarn.
Les réseaux chaleur-bois poursuivent plusieurs objectifs : réduire la facture du chauffage et la pollution de l'atmosphère, valoriser les déchets et créer des emplois. Ces procédés permettent en effet de recycler les déchets de bois des particuliers, des entreprises ou des scieries.
A terme, l'avantage est double. Economique tout d'abord face à la montée du prix du gaz et du fioul. Ecologique également puisque le bois est une ressource renouvelable, propre et disponible en Midi-Pyrénées.

Midi-Pyrénées a soutenu la création de 5 réseaux de chaleur bois dans le département du Tarn, à Castres, Mazamet, Anglès, Vabre et Gaillac. Ces projets totalisent 16,4 km de réseaux, 10 050 kW de puissance, une consommation annuelle de bois de 10 734 tonnes, soit l'évitement de l'émission dans l'atmosphère de 6 398 tonnes de CO2 par an. L'ensemble de ces projets aura coûté 10 M€ et mobilisé près de 1,36 M€ d'aides de la Région.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais