Aller au contenu principal

Syndical
Les arboriculteurs de la FDSEA lancent une mission d’enquête dans les vergers tarnais

Une délégation composée de l’administration et des syndicats agricoles s’est rendue mercredi 16 mai sur le secteur de Gaillac et de Lavaur pour constater les dégâts du gel et de la pluie sur les exploitations arboricoles.

Les participants ont malheureusement constaté que le froid et l’excès de pluie sur les fleurs de pommiers ont fait avorter une forte proportion des pommiers.
Les participants ont malheureusement constaté que le froid et l’excès de pluie sur les fleurs de pommiers ont fait avorter une forte proportion des pommiers.
© Le Paysan Tarnais

Le syndicat des arboriculteurs de la FDSEA a sollicité l’organisation d’une mission d’enquête dans les vergers pour constater les pertes de pommes consécutives au froid. Une délégation composée de l’administration et des syndicats agricoles s’est donc rendue mercredi 16 mai sur le secteur de Gaillac et de Lavaur. Les participants ont malheureusement constaté que le froid et l’excès de pluie sur les fleurs de pommiers ont fait avorter une forte proportion des pommiers. «Il a fait -2,5°C la nuit du 16 au 17 avril» indiquait Thierry Garrigues, le président des arboriculteurs tarnais. Les vergers habituellement chargés en pommes à telle époque, nécessitent un éclaircissage pour en limiter la charge. En 2012, ce ne sera pas le cas, certaines parcelles comptent jusqu’à 90% de pertes.

 

Un rapport de visite sera établi par l’administration pour être examiné à l’occasion du prochain comité départemental d’expertise. Ce dernier se prononcera alors sur l’éventuelle demande de reconnaissance du sinistre en calamités agricoles. Dans cette hypothèse, le dossier est alors transmis au national qui accorde ou refuse ce classement. Pour les producteurs, les demandes d’indemnisation (si le caractère calamités agricoles est reconnu au national) seront à déposer à la DDT, à l’issue de la récolte, une fois les quantités individuelles connues. Un producteur sera éligible si sa perte représente au moins 30% du produit brut théorique habituel et 13% du produit brut global de son exploitation, toutes productions agricoles et aides Pac comprises.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais