Aller au contenu principal

Ovins
Les moutonniers tarnais organisent les 1ères Ovinpiades à la finale du CJAJ

Le 5 décembre, à Sainte-Croix, le groupe «reconquête ovine» de la FDO, animé par la maison de l'élevage, fait la promotion de la production auprès des jeunes.

Emile Fabries et Xavier Vernhes, deux des membres du groupe «reconquête ovine» tarnais.
Emile Fabries et Xavier Vernhes, deux des membres du groupe «reconquête ovine» tarnais.
© Le Paysan Tarnais

La prochaine finale départementale du concours de jugement des animaux par les jeunes se tiendra mercredi 5 décembre, à Sainte-Croix. A cette occasion, le groupe «reconquête ovine» organise des Ovinpiades, avec l’appui des JA du canton d’Albi. «C’est une première dans le Tarn» expliquent Emile Fabries et Xavier Vernhes, deux des membres de ce groupe. «Nous avons pensé que ce serait une belle opportunité pour faire découvrir la production ovine aux jeunes des lycées du département. Nous allons proposer des ateliers très ludiques à tous les élèves qui participent au jugement ovin. L’idée n’est pas de faire une compétition, mais vraiment une première prise de contact avec le métier de moutonnier.»

 

Quatre ateliers sont prévus :

- quizz avec reconnaissance des races ;

- manipulation de brebis avec notation de l’état corporel ;

- tri de brebis en parc et parage d’onglon ;

- parcours de quad avec remorque.

Cette étape départementale est calée sur les épreuves des Ovinpiades, qui se tiennent ensuite à différents échelons. «Nous allons essayer de motiver quelques jeunes pour participer à la finale régionale, qui aura lieu le 24 janvier prochain, à Figeac. Les finalistes régionaux iront en finale nationale qui se déroulera pendant le salon international de l’agriculture à Paris.»

 

Ce travail avec les lycées agricoles du Tarn n’est pas nouveau pour le groupe «reconquête ovine». Mis en place par la FDO et piloté animé par la maison de l’élevage, ce groupe œuvre depuis plusieurs années pour le renouvellement des générations en production ovine. «Nous essayons d’être force de proposition sur cette thématique. A la fois pour maintenir les éleveurs en place, mais aussi pour installer des jeunes. Et pour mieux faire connaître notre métier, c’est vrai que c’est intéressant de travailler avec les établissements de formation. Nous devrions d’ailleurs organiser une grande journée de promotion de l’élevage ovin, au LEGTPA de Fonlabour, au printemps prochain.»




Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais