Aller au contenu principal

Développement
Les poules pondeuses d'ornement en plein essor

Depuis 1972, l’entreprise de Pierpont basée à Castelnau de Montmiral se développe pour répondre aux différentes demandes sur des marchés distincts.

Dotée de trois sites - dans le Tarn, l’Aveyron et la Dordogne - l’entreprise compte désormais 35 salariés et travaille avec 60 éleveurs dans différents types de productions et espèces. Spécialiste régional en volaille démarrée, adulte et en poules pondeuses, la maison de Pierpont a dû récemment augmenter la cadence sur le dernier segment pour répondre à l’appel du marché des particuliers.

Les particuliers en demande

Dans les 120 jardineries partenaires du grand sud et en vente directe, les demandes de poules prêtes à pondre ont été fortement sollicitées ces derniers mois. «L’engouement pour le Faire soi-même était initié avant le confinement, rappelle le gérant Frank de Pierpont. Les habitants des zones péri-urbaines aiment ramasser les œufs de leurs poules. Il a fallu répondre à une forte demande des particuliers qui ont été plus longuement à leur domicile suite au Covid.»
De ce fait, le service de click & collect pour les poules a connu un franc succès en 2020. Dans une section du site internet 
volailles-occitanie.com, les clients peuvent réserver les poules de leur choix et les récupérer sur l’un des 27 points de vente de la région. Toute la gamme de volailles est consultable sur le site internet : pintades, poulets, canards, cailles, dindons et volailles festives qui demeurent le cœur de métier du GFA De Pierpont.

La volaille de chair ne s'essouffle pas

Pour le gérant de l’entreprise, même si la production a nettement augmenté depuis la reprise des établissements Tournier en 2018, il y a encore de la marge pour élever davantage de volailles localement. «Nous recherchons activement des éleveurs pour du poulet plein air de plus de 100 jours (qui régaleront leurs futurs consommateurs) et nous  proposons un contrat d’intégration dans lequel l’aliment, avec des céréales régionales, est livré depuis notre fabrique, précise le gérant. J’accompagne les nouveaux agriculteurs partenaires dans leur projet : choix du site, implantation des bâtiments ou des cabanes, choix des fournisseurs. Ils peuvent par ailleurs bénéficier d’un PCAE de la Région.» L’enjeu du moment est double : répondre à la demande des abatteurs d’Occitanie fournis par l’entreprise de Pierpont et permettre une diversification, notamment lors des installations de jeunes sur les fermes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Les parlementaires à l'écoute de la FDO du Tarn
Les acteurs de la production ovine ont invité sénateurs et députés à Montredon-Labessonnié vendredi 28 mai. L’occasion d’échanger…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais