Aller au contenu principal

Viticulture
Les viticulteurs du Tarn se bougent contre la flavescence dorée

Une rencontre entre professionnels et autorités s’est tenue à Campagnac la semaine dernière.

© CA81

Le mardi 26 septembre à Campagnac, trois viticulteurs ont témoigné et présenté leur travail collectif pour lutter contre la flavescence dorée au préfet du Tarn, François-Xavier Lauch, à la vice-présidente du Département Maryline Lherm et aux professionnels de la filière viticole. La flavescence dorée est une maladie grave, classée parmi les jaunisses de la vigne et détectée depuis les années 1950 en France. Elle est causée par un phytoplasme qui est classé comme organisme de quarantaine, son principal vecteur est une cicadelle inféodée à la vigne et qui transmet le phytoplasme en se nourrissant. Campagnac est une commune où il a été détecté jusqu'à 6 foyers (2019) de flavescence dorée et où le travail d'équipe a permis d'assainir les parcelles et de contrôler la maladie. C'est un exemple de réussite qui a été possible grâce à la volonté des vignerons de se mettre autour de la table et de traiter le problème en interne avec l’appui de la FDGDON et de la Chambre d'agriculture du Tarn. Depuis 2014, une prospection flavescence dorée est réalisée sur le vignoble par la profession agricole avec la Maison des vins, et depuis 2019 par la FDGDON 81, en partenariat avec le CA81 et la Draaf. Le nombre d’hectares prospecté est conséquent et la connaissance de plus en plus fine du vignoble permet la détection de foyers encore méconnus.

Les vendanges touchent à leur fin

La récolte des raisins arrive à son terme dans le Gaillacois. Erwan Bordier-Monteiro, directeur technique à la Maison Labastide, livre les premiers ressentis pour la coopérative : “on a terminé les récoltes pour les rouges, blancs et rosé. La saison a été marquée par le climat et notamment la forte sécheresse à la fin du mois d’août et le vent d’autan, qui ont influé sur la quantité récoltée, qui est en baisse. C’est dommageable car sans ça, on pouvait s’attendre à une jolie récolte. Côté qualité, c’est plus positif. On est sur des vendanges saines. Nous avons pu récolter les raisins comme il faut, en les laissant mûrir correctement en fonction des couleurs. On a de beaux potentiels aromatiques.”
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Mise en oeuvre du tarif réduit du GNR : ce que vous devez savoir

À compter du 1er juillet 2024, les agriculteurs pourront bénéficier d’un tarif réduit sur le gazole non routier (GNR)…

Après la manifestation, des dégâts chez les agriculteurs

La manifestation anti-autoroute du 8 juin n'est pas sans conséquence pour les agriculteurs.

Une récolte "correcte" pour oublier les années difficiles

Le syndicat de défense est revenu sur les résultats de la campagne et sur les projets à venir pour préserver le dynamisme de…

Loup: Etats membres divisés, révision du statut de protection probablement reportée

Les ambassadeurs des États membres ne sont pas parvenus lors de leur réunion du 15 mai à un accord sur la révision du statut…

Arsoé : "Continuer à chercher de l'activité en élevage"

Trois questions au président de l’Arsoé de Soual, Michaël Meyrueix, après l’assemblée générale de la coopérative le 24 mai…

FDSEA et JA81 : "nos produits ont un prix non négociable"

Les deux syndicats tarnais avaient convié le 17 mai les directeurs des GMS du Tarn pour parler coût de production, prix de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais