Aller au contenu principal

Maïs semences, record de surface pour 2009, mais déception en rendement !

Retour sur la dernière assemblée générale du syndicat des producteurs de semences de maïs du Tarn, qui fêtait cette année son 60ème anniversaire.

Le 16 mars dernier, le syndicat des producteurs de semences de maïs du Tarn tenait son assemblée générale à Brens.
Le 16 mars dernier, le syndicat des producteurs de semences de maïs du Tarn tenait son assemblée générale à Brens.
© Le Paysan Tarnais

Avec 2 250 hectares produits chez 170 multiplicateurs, 2009 se situe nettement au dessus de la moyenne sur 10 ans, qui est de 1 750 ha. Et si d'un point de vue cultural, l'année 2009 avait plutôt bien commencé, les fortes températures de fin août et la limitation des irrigations chez certains producteurs, ont entraîné des chutes de rendement sur un grand nombre de parcelles. Sur cette campagne, on a en effet enregistré des températures très élevées à la fin août (maximum de 39,7 °C à Albi) sur plus de 10 jours.

Au delà des quantités apportées, c'est la manière qui a pu faire la différence : à quantité égale, les apports fréquents, sous pivot, ont permis de conserver une hygrométrie suffisante dans les parcelles, aux pieds des plantes. Car l'humidité relative de l'air est souvent descendue très bas vers la mi-août, avec des moyennes nuit-jour inférieures à 50 %. Or, le maïs est une plante d'origine tropicale, qui aime bien le chaud, mais aussi l'humidité...

Ainsi, avec des récoltes très précoces, les rendements se situent en moyenne à 33,4 qx soit 85,7 % de l'objectif. La série des années médiocres se poursuit. Alors que fin août, les prévisions étaient encore assez optimistes (95 % des objectifs), les constats d'après-récolte ont été décevants : - 20 %, - 40 %, - 60 %.... Les fortes chutes de poids des grains et parfois des avortements dans les conditions stressantes les plus précoces, sont les conséquences de ces excès climatiques.

Du point de vue économique, 3/4 des contrats sont en dessous des objectifs, mais grâce à l'assurance aléas climatiques et aux caisses de risques, les produits bruts les plus faibles ont pu être partiellement relevés pour atteindre en moyenne 93,6 % de l'objectif. A noter, deux gros aléas climatiques pour cette campagne 2009 : la sécheresse de fin août mais aussi l'orage de grêle du 1er août qui a détruit une cinquantaine d'hectares, dont la moitié en base dans le Nord du Tarn. En conclusion, pour faire du revenu en 2009, il fallait être très performant et parfaitement arroser, sinon il valait mieux être bien assuré.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais