Aller au contenu principal

Equipement
Maïs semences : un goutte à goutte de surface et l'irrigation en intégrale automatisés

Pascal Roblin, agriculteur à Parisot, a automatisé son système d’irrigation intégrale et utilise le goutte à goutte de surface pour son maïs semence. Motivations et fonctionnement de ces équipements.

 

Pascal Roblin à Parisot a mis en place sur son exploitation un goutte à goutte de surface pour l’irrigation de deux parcelles de maïs semences.

- l’une de 3 hectares avec un système annuel, qui est retiré puis recyclé dès la fin de la campagne ;

- l’autre de 2 hectares avec un système pluriannuel plus cher à l’investissement, il présente cependant l’avantage de pouvoir être réutilisé chaque année.

La fertilisation est également apportée par la voie du goutte à goutte. Un système permet de suivre la consommation énergétique mais aussi l’état hydrique du sol.

L’agriculteur a également souhaité automatiser le pilotage de l’irrigation avec le goutte à goutte de surface. Des vannes ont été placées à cet effet, chacune gérant 8 rangs de goutte à goutte. Chacune est pilotée par un automate mis au point par l’entreprise Comsag. Un logiciel traite les données collectées :

- par les 6 sondes capacitives qui évaluent la réserve en eau du sol ;

- par la station météo qui renseigne sur la température, l’hygrométrie de l’air, la pluviométrie, la vitesse du vent…

En fonction des ETP calculés, les apports sont maintenus ou pas.

Avec un goutte à goutte en surface, les apports sont généralement quotidiens.

En plus de l’automatisation du système par goutte à goutte, Pascal Roblin utilise la gestion automatisée en couverture intégrale à l’aide d’un pivot et de sprinklers (photo 3). Ce système, encore peu utilisé, existe pourtant depuis une quinzaine d’année. L’agriculteur, peut, à l’aide d’une télécommande, programmer et diriger une série de d’électrovannes (photo 4 et 4 bis) installées soit sur des lignes de sprinklers, soit sur des secteurs entiers. Les programmateurs et électrovannes programmables permettent d’asservir les tours d’eau de chaque position par programmation d’une durée identique de fonctionnement, assurent une dose homogène sur la position si la pression à l’entrée de chaque position est similaire et permettent une automatisation du fonctionnement.


Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Que ce soit pour la parcelle où le système est posé sur le sol pour la partie semi-enterrée, dans les deux cas, l’enjeu est d’arriver à passer le moins de temps possible à la mise en place. Chez Pascal Roblin, c’est une bineuse qui a été adaptée à cet effet.

En vidéo : https://www.facebook.com/video.php?v=838798482816660&set=vb.396867427009770&type=2&theater

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Le sénateur Bonnecarrère à l'écoute des revendications des éleveurs laitiers à Puygouzon.
Lait : la FDSEA rencontre les parlementaires
 La FDSEA du Tarn a sollicité les députés et sénateurs du département pour présenter la situation tendue dans les élevages…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais