Aller au contenu principal

Élevage
MHE : la maladie gagne du terrain

De nombreux foyers ont été déclarés le 5 octobre dans les départements du 09, 31, 32, 40, 64 et 65. La zone réglementée s'est agrandie dans le Tarn.

À la suite d'apparition de nouveaux cas de la maladie hémorragique épizootique (MHE) dans le sud de la France, la quasi-totalité du Tarn passe en zone réglementée sauf sept communes : Barre, Le Dourn, Escroux, Fraissines, Moulin-Mage, Murat-sur-Vèbre et Nages (cf carte ci-contre). De plus, le ministère a publié le 5 octobre l’instruction technique qui détaille la surveillance et les dispositions relatives aux mouvements d’animaux sur le territoire continental. Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette instruction sur le site de la préfecture et sur le site de la Maison de l’élevage : www.elevage-tarn.fr

Principaux points concernant les mouvements en France

Mouvements au sein de la zone réglementée : les animaux peuvent circuler sans condition particulière.

Sorties possibles de la zone réglementée : vers un abattoir directement en France ou dans un Etat membre si abattage dans les 24 h suivant la sortie et désinsectisation du moyen de transport ; pour un retour d’estive avec désinsectisation des animaux avant chargement et désinsectisation du moyen de transport ; vers un centre de rassemblement ou une autre exploitation sous conditions (cf. encadré ci-dessous) : désinsectisation des animaux avec attestation, 14 jours avant le départ ; prélèvement sang sur tube EDTA et analyse PCR MHE favorable, 14 jours après la désinsectisation ; départ de la zone règlementée dans les 7 jours suivants le prélèvement de sang ; désinsectisation du moyen de transport. Pour l’instant, les animaux issus de la zone réglementée qui iraient en centre de rassemblement dans une zone non réglementée ne peuvent pas partir aux échanges, ni vers un abattoir (car ils ont été désinsectisés), ni vers une autre destination car la réglementation communautaire l’interdit à ce jour.

Entrées dans la zone réglementée : En exploitation : les animaux peuvent entrés dans une exploitation située en zone règlementée et ces animaux acquièrent de ce fait le statut lié à la zone. En centre de rassemblement : les centres de rassemblement en zone réglementée peuvent accueillir des animaux de la zone non réglementée pour un séjour de 48 h maximum. Ils ne pourront pas être destinés directement à l’abattage car ils devront avoir fait l’objet d’une désinsectisation avant leur départ de leur exploitation d’origine.

Les mouvements vers les pays de l'UE et pays tiers

Un accord vient d’être conclu avec l’Espagne : les échanges pour les jeunes bovins sont à nouveau possibles, et sans condition pour les zones espagnoles touchées par la MHE. Pour les autres pays de l’UE et les pays tiers, les mouvements d’animaux issus des zones réglementées MHE ne sont toujours pas autorisés, les négociations sont toujours en cours.

Surveillance MHE et FCO

Le nombre de foyers FCO sérotype 8 augmente dans le département : 96 foyers au 04/10/2023. La maladie s'étend vers l'ouest du département. Au sein de la zone réglementée, lors d’une suspicion clinique de MHE ou FCO, le vétérinaire fera une déclaration et un prélèvement sanguin sur tube EDTA (violet). Le laboratoire effectuera une analyse MHE et une analyse FCO.

Prise en charge financière MHE

En application de l’arrêté ministériel du 23 septembre 2023, s’agissant d’une maladie dont la surveillance donne lieu à des mesures de police sanitaire, les frais de visites, de prélèvements et d’analyses sont pris en charge par l’Etat (suspicion clinique). En revanche, les frais (visites, prélèvements et analyses) nécessaires pour les mouvements sont à la charge du demandeur. Pour rappel, l’actualisation des cas de MHE et de la zone réglementée est faite tous les jeudis soirs par les services de l’État. Par conséquent, la carte présentée ici, datant du 6 octobre, est susceptible d’avoir évolué lorsque vous lisez cet article, au vu de la diffusion rapide de la maladie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La ville d'Albi se lance dans le maraîchage

La ville veut produire plusieurs dizaines de tonnes de légumes pour approvisionner sa cuisine centrale.

Un aménagement de bâtiment dans l'air du temps

“Il fallait à tout prix faire rentrer de l'air dans le bâtiment.” Telle était la problématique à laquelle était confronté…

Le gel vient à nouveau compliquer les récoltes dans le Gaillacois

L’épisode récent a touché plus de 30% des parcelles du vignoble, avec des dégâts plus ou moins importants selon les domaines.…

Loup: Etats membres divisés, révision du statut de protection probablement reportée

Les ambassadeurs des États membres ne sont pas parvenus lors de leur réunion du 15 mai à un accord sur la révision du statut…

Les Tarnais brillent au concours régional limousin

Sept élevages tarnais se sont distingués le weekend dernier en Ariège et ont porté haut les couleurs du département.

Le Département et la CA81 honorent les médaillés du SIA

Une réception en leur honneur était organisée à la Chambre d’agriculture à Albi le 23 avril.

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais