Aller au contenu principal

Moissonneuses-batteuses
Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité

Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il peut compter sur une moissonneuse plutôt efficace. Témoignage.

Emmanuel s’est équipé de la moissonneuse-batteuse Axial-Flow 6150 de chez Case IH il y a quelques mois. Achetée d’occasion (300 heures) chez Lacan, elle n’a pas encore été utilisée par l’agriculteur, mais il est déjà bien connaisseur du modèle.

Un travail dense à effectuer 

“C’est exactement la même que la précédente, donc il n’y a rien qui change pour moi. J’en suis très content, et je commence à connaître ses réglages par cœur. Et puis avec Lacan tout se passe très bien donc je suis satisfait !” Il travaille depuis de nombreuses années avec ce modèle, qui lui avait été conseillé en 2013 grâce à du bouche à oreille notamment. Il a investi seul sur cette moissonneuse à rotors, qui lui permet d’exercer un travail sur des cultures assez diversifiées. “Nous sommes deux sur l’exploitation, nous produisons du blé, de l’orge, du colza, du tournesol, du maïs, du soja et du sorgho”, indique-t-il. Et qui dit travail important, dit forcément confort recommandé. Effectivement, l’agriculteur se réjouit de la qualité de sa cabine : “Le confort dans cette cabine est non négligeable. C’est vraiment le top”. 

Les particularités du modèle

Le modèle 6150 fait partie des moissonneuses-batteuses les moins chères sur le marché. Néanmoins, Emmanuel Todeschi s’en contente largement : “La machine possède 400 chevaux, on arrive à accomplir notre travail donc cela nous suffit. Nous la changeons tous les 3 ans environ, en renouvelant les garanties.” Il nous apporte également des précisions sur l’entretien de son engin : “Franchement, l’entretien est assez simple. Tous les matins avant de partir, je souffle la machine et je fais le plein de gazole. Quatre graisseurs sont à graisser quotidiennement. Chaque jour, l’entretien me prend environ une petite heure.” En ce qui concerne le débit de chantier, l’agriculteur nous indique qu’il est de 2 ha/h environ, pour un pourcentage de perte “d’approximativement 0,3 % en moyenne”. De plus, la fonction Cross-Flow est un élément incontournable du modèle. En effet, elle détecte l'angle de la pente jusqu'à 12°environ,  grâce aux capteurs de cabine, ce qui lui permet de procéder à la compensation parfaite en stratifiant le grain, sans aucune intervention du conducteur. 

De nombreux avantages  et quelques inconvénients     

Emmanuel Todeschi nous a partagé le point qu’il trouve essentiel sur sa moissonneuse : la coupe à tapis. “De mon point de vue, ce n’est même pas comparable avec la coupe à vis. Cela permet de ramasser ce qui est couché plus aisément, et c’est également un réel avantage pour les cultures qu’il faut raser comme le soja”, précise-t-il. Pour l’agriculteur, aucune moissonneuse-batteuse n’est vraiment parfaite, et il s’est confié sur les petits inconvénients que possède la sienne : “Comme toutes les machines à rotor, c’est difficile de faire propre sur les cultures fragiles comme les tournesols par exemple.” Il poursuit : “Ensuite, si je dois énoncer quelques désavantages, je dirais que la turbine et le système de soufflerie sont un peu limités dans certaines conditions, notamment d’humidité, et qu’il est dommage que le réglage automatisé ne se fasse pas sur ce modèle.” Hormis cela, Emmanuel nous indique que la trémie de stockage de grains est assez grande, le fait que la machine possède peu de courroies et de chaînes est aussi un réel atout, et que la moissonneuse est globalement plus légère que la moyenne, avantage également important pour lui. Enfin, sa machine est équipée d’un autoguidage, ce qui lui permet “d’être beaucoup plus concentré sur les réglages et sur la coupe, et de se trouver moins fatigué à la fin de la journée !”

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais