Aller au contenu principal

Natura 2000 : l'élevage en renfort pour préserver flore et faune

À Dourgne, le Gaec du Fromatgé s'est engagé à entretenir près de 50 ha pour éviter l'embroussaillement des pelouses sèches limitrophes classées Natura 2000 du plateau de la Capélette.

En 2018, les éleveurs ont repris une ferme dont des parcelles étaient bordées par des pelouses sèches classées Natura 2000 du plateau de la Capélette. Avec l'aide d'Emmanuel Campagne (Chambre d'agriculture du Tarn) ils ont travaillé avec la collectivité et la fédération de chasse pour effectuer l'entretien de la zone. Vincent Saby, un des trois associés du Gaec explique les avantages de la démarche : «Nous avons gagné des surfaces de parcours près de prairies de fauche en propriété. Les mouvements des brebis ou des vaches sont plus fréquents et on s'appuie sur ces parcours au printemps pour maintenir un bon rendement des surfaces fauchées.» L'élargissement de la surface fourragère a permis de porter le cheptel à 650 brebis (majoritairement Suffolk) 60 bovins viande qui bénéficient de 250 ha de prairies.

Un travail d'entretien insdispensable

Les vaches ont donc la primeur de cette zone en semaine. Le week-end, elles sont déplacées sur une parcelle privée afin de laisser de l'espace pour la randonnée et la société de chasse. Avec le concours de cette dernière, deux abreuvoirs à niveau constant de 400 litres ont été installés sur la zone. «Ils sont alimentés par 2 kilomètres de tuyaux connectés à une source de l'exploitation située plus haut.» La surface réellement utilisable avoisine les 30 hectares et la présence de rochers complique tout de même l'entretien. «Tous les ans, je consacre 3 à 4 jours au broyage des zones que les chasseurs ont ouvertes, précise Vincent Saby. Ça fait partie de notre engagement.» La fumure ne peut être que organique et les apports sont en moyenne de 10 à 15 t/ha chaque année sur le maximum de surface.

Cohabitation entre usagers

Ces espaces publics sont aussi très prisés des randonneurs et il a fallu faire des concessions. Les patous de protection éloignent les chiens errants ou les chiens de chasse mais aussi les chiens des randonneurs. Si bien que les troupeaux de brebis passent moins souvent que prévu. «C'est la grosse contrainte, pointe l'éleveur. C'est dommage parce que les sols apportent beaucoup de magnésium dans l'herbe.» Le site reste un lieu où les activités s'entremêlent et le nombre de panneaux informatifs liés à la démarche va augmenter. L'objectif de de cette démarche est de rouvrir les parcelles et de maintenir une grande diversité d'activités.

F. Roussel

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais