Aller au contenu principal

"Nous avons un peu plus de lisibilité sur les marchés laitiers : l’année à venir ne devrait pas être mauvaise !

La conjoncture sur les produits industriels issus du lait de vache est plutôt bonne et se stabilise. Interview de Norbert Durand, président de la section bovin lait de la FDSEA sur l’actualité laitière.

© Le Paysan Tarnais

Norbert Durand est président de la section bovin lait de la FDSEA du Tarn. Il réagit à la conjoncture laitière actuelle, aux prévisions pour le premier trimestre 2012 et à l’actualité de la contractualisation pour les producteurs de Lactalis et de Leche Pascual.

Quel regard portez-vous en ce mois de décembre sur l’année 2011 pour la production laitière ?
N.D. : « La conjoncture sur les produits industriels est plutôt bonne et se stabilise. Les hausses de collecte constatées sont compensées par une demande dynamique en chine et en Asie du sud-est. Les inquiétudes portent sur les produits de grande consommation en France. Les laiteries ont en effet du mal à faire passer des hausses aux transformateurs. Il y a aussi des inquiétudes sur l’évolution du prix allemand. Les industriels, coopératives et opérateurs privés doivent tirer vers le haut les prix auprès des GMS. La FNPL est prête à y participer.Pour le quatrième trimestre 2011, l’indice trimestriel économique lié à l’évolution des marchés se traduit par une augmentation du prix du lait + 2.7% (soit +8.13 euros / 1000 litres). 2011 aura été une année assez positive comparativement aux années précédentes qui étaient très négatives. Mais les augmentations répercutées sur le prix payé aux producteurs ne sont pas assez satisfaisantes pour rattraper les grandes difficultés des éleveurs sur le terrain. »

Des rumeurs font état d’une baisse du prix du lait pour 2012. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet ?
N.D. : « En 2011, on a pu constater un moindre impact de la saisonnalité sur le prix du lait. Il ressort toutefois qu’en certaines périodes, le manque de débouchés est une réalité. 2012 devrait ressembler à 2011. On attend des petites hausses étalées ou tout au moins une stabilisation du prix sur le premier trimestre. Il ne devrait pas y avoir, selon les experts, de flambée du prix suivie d’une forte baisse. Nous avons aujourd’hui un peu plus de lisibilité sur les marchés. Dans tous les cas, l’année à venir ne devrait a priori pas être mauvaise. La section bovin lait de la FDSEA restera mobilisée en 2012. »

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Vous avez jusqu'au 30 juin pour enregistrer les heures de DIF
Les heures cumulées sur le compte DIF et non utilisées sont transférables sur le compte personnel de formation (CPF) jusqu’au 30…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais