Aller au contenu principal

Nouvelle cartographie des cours d’eau : consultez-la avant de faire vos semis !

A compter de la campagne PAC 2019, ce sera la nouvelle cartographie des cours d’eau réalisée grâce au travail acharné de la FDSEA et JA du Tarn en lien avec l’administration.

En juin 2015, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal sortait une instruction ministérielle relative à la cartographie des cours d’eau et à leur entretien. Il y figurait la définition concrète d’un cours d’eau, basée sur la présence cumulative de trois critères : une source, un lit naturel à l’origine et un débit une majeure partie de l’année. Cette définition a servi de base pour permettre à chaque acteur du projet de déterminer avec précision si la cartographie en vigueur était juste ou fausse. A partir de là, un travail phénoménal a été fait par la FDSEA et les JA du Tarn pour faire remonter les données de terrain, les demandes de déclassements de chaque tronçons indiqué à tort comme étant un cours d'eau et élaborer ainsi une cartographie minutieuse et évolutive des cours d’eau du Tarn.

Grâce à une méthodologie précise et en s’appuyant sur la définition nationale des cours d’eau, tous les bassins versant du Tarn ont été cartographiés l’un après l’autre. Dans un premier temps, lors de réunions en présence des responsables locaux, les cartes FDSEA/JA ont été comparées à celle de l’administration. Puis, sur les points de désaccords des visites terrains ont été réalisées.

A compter de la campagne PAC 2019, c’est cette nouvelle cartographie qui fera foi, aussitôt que l’arrêté ministériel sera paru. Il est donc indispensable que chacun en prenne connaissance afin de préparer au mieux l’établissement des assolements à venir ainsi que l’implantation des bandes tampons le long des cours d’eau. Pour rappel, au titre de la conditionnalité des aides (BCAE1), les bandes tampons le long des cours d’eau sont obligatoires afin de protéger les sols des risques érosifs, d’améliorer leur structure et de contribuer à la protection des eaux courantes en limitant les risques de pollutions diffuses.

Pour retrouver cette carte des cours d'eau, cliquez sur le lien http://carto.geo-ide.application.developpement-durable.gouv.fr/180/D81_IDCE.map#

Service syndical FDSEA81

 

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Définition d’un cours d’eau

Un cours doit avoir trois critères cumulatifs :

• une source pouvant être un puits, une mare, un lac, une résurgence, une zone humide, un bosquet, … Les eaux de pluies et de drainages ne sont pas considérées comme des sources ;

• un lit naturel à l’origine : les fossés de drainage ou tout le temps en herbe sont exclus. Un fossé a plus la forme d’un «V» tandis qu’un cours d’eau a plus la forme d’un «U». Il faut faire attention avec les canaux artificiels déviant une partie d’un cours d’eau, ils peuvent être considérés cours d’eau dans certaines conditions ;

• un débit suffisant une majeure partie de l’année. Si le tronçon coule moins de 3 mois, ce n’est pas un cours d’eau. S’il coule plus de 6 mois, c’est sûrement un cours d’eau. S’il coule entre 3 et 6 mois, suivant le contexte, il peut être considéré cours d’eau ou fossé, il faudra réaliser une visite terrain.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

La FDSEA et les JA auditionnent les futurs députés
À la veille des élections de juin, les candidats plaideront leur cause devant les agriculteurs le mercredi 8 juin à Montredon-…
Aide à l'alimentation animale : il reste 15 jours
Si votre poste alimentation dépasse 10% de vos charges et 3 000 €, vous pouvez demander cette nouvelle aide. Cette téléprocédure…
Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais