Aller au contenu principal

Paille et fourrages : la FDSEA du Tarn lance le recensement des besoins et des disponibilités

La FDSEA souhaite faciliter la mise en relation intra département. Faites connaître vos besoins ou vos disponibilités en paille ou en fourrages auprès de votre président de syndicat local.

© Le Paysan Tarnais

Etant donné la sécheresse et le manque d’eau qui ne cesse de s’aggraver, la FDSEA a décidé de lancer une opération de solidarité paille-fourrage. Dans un premier temps la FDSEA souhaite privilégier l’approvisionnement local en favorisant les échanges au sein du département du Tarn. Pour cela, première étape indispensable: tous les agriculteurs doivent se rapprocher de leur président de syndicat communal ou intercommunal pour faire connaître leurs besoins ou leurs disponibilités. Ce recensement est d’autant plus urgent que les premières moissons sont annoncées pour mi-juin à peine. Donc n’attendez pas ! Prenez contact avec votre président de syndicat communal ou intercommunal. Si vous ne le connaissez pas, contactez la FDSEA à Albi : 05.63.48.83.65.

C’est sur la base de ce recensement que le conseil d’administration FDSEA pourra juger de l’opportunité ou pas de réserver des pailles hors département et qu’il pourra décider les modalités pratiques d’organisation de cette opération. Le but de la FDSEA n’est pas de remettre en cause les circuits d’achat ou de vente déjà existants et d’interférer dans les relations qu’ont déjà certains éleveurs avec leurs partenaires céréaliers. En revanche la FDSEA espère pouvoir mobiliser des pailles qui normalement ne sont pas vendues pour accompagner les éleveurs qui du fait de la sécheresse se retrouvent en situation difficile.

Que faut-il indiquer à votre président de syndicat communal ?

En donnant vos coordonnées, indiquez si vous êtes offreur de paille ou de fourrage ou demandeur. Dans les 2 cas, mentionnez si vous avez besoin ou si vous mettez à disposition :

- de la paille ou du fourrage en andain au champ ;

- de la paille ou du fourrage pressé en bord du champ ;

- de la paille ou du fourrage livré chez l’éleveur.

Bien entendu, précisez les quantités dont vous auriez besoin ou que vous mettez à disposition (en tonnes).

Est-ce que ce recensement vaut commande ferme ?

Non. Dans un premier temps, il s’agit d’une estimation. L’offre de vente ou la promesse d’achat feront l’objet d’une confirmation ultérieure, certainement avec paiement d’un acompte de la part de l’acheteur.

A quel prix ?

Le prix n’est pas fixé à ce stade de l’opération. Les prix diffusés au niveau national sont de 15 à 25€/T de paille en andain (donc non compris les coûts de presse et de transport). Pour faciliter la mise en relation, la FNSEA a préparé un contrat type qui pourrait servir de support des négociations. Contrairement à 2003 où aucune opération n’avait vraiment démarré avant les moissons, l’objectif est bien de faciliter les mises en relation dés que possible pour éviter la spéculation tout azimut ! Au vu du coût des intrants, la valeur agronomique de la paille destinée à l’enfouissement est mieux prise en compte.

Quel conseil aux éleveurs intéressés ?

Au vu des difficultés de trésorerie d’un certain nombre d’éleveurs, la FDSEA ne peut que conseiller aux éleveurs de s’organiser pour faire des chantiers collectifs. Pourquoi ne pas imaginer que tel canton d’élevage s’organise pour aller sur un chantier dans un canton céréalier ? Des céréaliers peuvent parfois mobiliser des entrepreneurs sur leur secteur pour assurer la presse et de même des éleveurs peuvent certainement mobiliser un transporteur local ? A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Le Tarn s'affiche en grand au SIA

Le Président du département, Christophe Ramond, et les équipes de Tarn Attractivité ont présenté le Bistrotarn édition 2024…

Théo Vergely, sur les traces du père

S’il est officiellement installé depuis le 1er février, Théo Vergely, 21 ans, parcourt l’exploitation familiale depuis son…

Albi : le blocage est levé mais la mobilisation continue

Une semaine de lutte qui s'est terminée par une dernière action en centre-ville et un grand barbecue, mais qui ne signe pas la…

À Gaillac, la FDSEA et les JA poursuivent la mobilisation

Les agriculteurs tarnais se sont retrouvés le 17 février sur la place de la mairie pour montrer une nouvelle fois leur…

FDO81 : attirer des jeunes, repousser le loup

La question du loup et celle du renouvellement des générations ont donné du fil à retordre à la Fédération départementale…

En 2024, la FDSEA veut remettre les têtes à l'endroit

L’assemblée générale du syndicat s’est logiquement concentrée autour des actions de 2023 mais aussi les sujets qu’il faudra…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais