Aller au contenu principal

Pesticides : Bruxelles propose des objectifs contraignants et des solutions pour les agriculteurs

La Commission européenne a présenté comme attendu, le 22 juin, sa proposition plusieurs fois reportée de règlement (plus contraignant pour les États membres que la directive aujourd’hui en place) sur l’utilisation durable des pesticides. Le texte doit permettre d’atteindre l’objectif de réduction de 50% d’ici 2030 de leur utilisation et des risques qui y sont liés. La proposition prévoit que les États membres fixent, dans des plans d’action nationaux, leurs propres objectifs contraignants en leur permettant de s'écarter du seuil de -50%, dans les limites d'une formule qui tient compte à la fois des efforts enregistrés depuis 2011, mais aussi de l’intensité d’utilisation (une notion qui a été ajoutée au dernier moment pour répondre aux inquiétudes de certains États membres). Un niveau plancher minimum de -35% est fixé. De plus, afin d’accompagner les transitions, Bruxelles va adopter une dérogation temporaire (pendant cinq  ans), au titre de la Pac, pour permettre aux États membres de soutenir (dans le cadre des éco-régimes du 1er piler ou des mesures agroenvironnementales du 2e pilier) le déploiement des méthodes de lutte intégrée contre les parasites. Ces méthodes faisant partie des exigences de base de la Pac, aucune aide supplémentaire ne peut actuellement leur être accordée. Entre cette dérogation et le développement des nouvelles techniques génomiques de sélection végétale (NBT), l'agriculture de précision ou l'autorisation de solutions alternatives à faible impact, la commissaire européenne à la Santé, Stella Kyriakides, veut croire que la compétitivité de l'agriculture européenne ne sera pas remise en cause.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Les candidats invités à débattre sur les enjeux agricoles
A la veille du premier tour de scrutin, les organisations syndicales les ont interpellés pour échanger in situ à La Ferrandié à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais