Aller au contenu principal

Equipement
Plus de débit sans coupe plus large grâce aux tapis

La capacité à récolter tous types de récolte et l’augmentation du débit des moissonneuses-batteuses sont les grands atouts des coupes à tapis de type draper.

Les barres de coupe draper se distinguent par l’utilisation de trois tapis inclinés. Les deux latéraux ramènent la récolte vers le centre du tablier. Le tapis central, en une ou deux parties, est associé à un tambour à doigts escamotables et guide le flux de matière vers le convoyeur. Ces coupes, dépourvues de grosse vis d’alimentation sur toute leur largeur, se complètent d’une vis supérieure pour réguler l’alimentation des cultures les plus volumineuses, comme le colza. 

Elles se déclinent avec un tablier rigide ou flexible. La seconde configuration présente l’intérêt de pouvoir travailler au ras du sol pour ramasser l’intégralité de la récolte. Elle se rigidifie manuellement ou depuis la cabine, selon les marques, pour passer des protéagineux aux céréales, par exemple. Les plateformes draper, initialement développées pour la récolte du soja en Amérique du Nord et au Canada, arrivent progressivement en France pour deux raisons : le gain de performance et le retour dans les assolements des protéagineux.

Une alimentation plus régulière du batteur

La meilleure alimentation optimise le fonctionnement du batteur. Les plateformes traditionnelles ont tendance à amener la matière par paquets, tandis que les tapis l’acheminent plus régulièrement vers le convoyeur. Le système de battage mieux alimenté est alors capable de traiter davantage de volume de récolte.

Lors de démonstrations durant la campagne 2018, Claas et Case IH indiquent avoir observé, dans de bonnes conditions, un gain notable de débit de chantier. Leurs moissonneuses-batteuses ont ainsi pu conserver la même vitesse d’avancement après le remplacement de la plateforme conventionnelle par un modèle draper plus large de 1,50 m. MacDon annonce des augmentations de capacité jusqu’à 25 %, dans certaines conditions. 

Les modèles Draper sont, à largeur identique, plus chers à l’achat et plus lourds. Par exemple, chez Claas, la coupe à tablier télescopique Vario 1080 (3 665 kg) est au prix tarif 2020 de 76 240 €, la Convio 1080 (4 000 kg) est annoncée à 87 775 €, alors que la Convio Flex 1080 (4 050 kg) coûte 104 180 €. Les variantes draper flexibles présentent cependant l’intérêt de remplacer deux coupes : la plateforme flexible et celle à tablier télescopique. Elles ne demandent alors qu’à investir dans un seul chariot de transport.

L’offre en coupes Draper flexibles

Case IH : 9,15 ; 10,68 ; 12,2 et 13,72 m
Claas : 7,7 ; 9,3 ; 10,8 et 12,3 m
Geringhoff : 10,7 et 12,2 m
Honey Bee : 7,6 ; 9,1 ; 10,9 ; 12,2 ; 13,7 et 15,2 m  
John Deere : 9,15 ; 10,7 ; 12,2 et 13,7 m
MacDon : 9,1 ; 10,7 ; 12,2 et 13,7 m
New Holland : 9,15 ; 10,68 et 12,2 m

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Le sénateur Bonnecarrère à l'écoute des revendications des éleveurs laitiers à Puygouzon.
Lait : la FDSEA rencontre les parlementaires
 La FDSEA du Tarn a sollicité les députés et sénateurs du département pour présenter la situation tendue dans les élevages…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais