Aller au contenu principal

Première montée de First du Gaec Bruel au Sommet de l’élevage à Cournon

Au Gaec Bruel à Crespinet, on prépare avec ferveur la première participation à Cournon. C’est First, une vache en 4ème lactation et maintenant habituée des concours départementaux et régionaux, qui sera soutenue par toute la petite famille !

La famille Bruel aux côtés de First fin prêts pour monter à Cournon.
La famille Bruel aux côtés de First fin prêts pour monter à Cournon.
© Le Paysan Tarnais

Au Gaec Bruel, à Crespinet, l’élevage est une passion partagée par toute la famille. Laurent, Nathalie et leurs deux enfants, Nicolas, 17 ans et Amélie, 11 ans, sont tous fans de Prim’Holstein ! Autant dire que les 50 vaches laitières de l’exploitation sont choyées ! Depuis une dizaine d’années, les parents s’intéressent de plus près à la génétique. Ils ont démarré les concours peu après, les départementaux d’abord, puis les interdépartementaux et même le Top 100 en 2013 à Réalmont. «Et cette année, notre première fois à Cournon» expliquent Laurent et Nathalie. «Nous sommes poussés dans cette dynamique des concours par nos enfants bien-sûr, mais aussi par les éleveurs de Tarn Holstein. Il y a vraiment une super ambiance dans ce groupe.»

C’est First, la bien nommée, qu’ils ont choisi de monter au Sommet de l’Elevage. «C’est une vache en 4ème lactation. Quand elle avait 18 mois, elle a terminé réserve génisse au régional à Bexianis en 2012. Elle a fait 6ème de section au Top 100. C’était un très bon résultat. Et puis en 2015, elle a été désignée réserve grande championne. Nous avons donc décidé de la présenter à Cournon. C’est notre concours régional, puisque nous sommes rattachés à la fédération Massif Central.» En parallèle de cette compétition, se tiendra le Challenge France. Les 5 autres fédérations régionales de la race rejoindront celle du Massif Central, avec 10 vaches chacune. Au total, jeudi 6 octobre, le ring du Hall 2 du Zénith d’Auvergne accueillera 116 animaux Prim’Holstein !

Pour Laurent et Nathalie Bruel, participer à des concours est aus-si le moyen de se faire connaître. «Avec le travail sur la sélection génétique, nous voulons améliorer la productivité de notre troupeau mais aussi commercialiser des animaux pour l’élevage. Aujourd’hui, nous vendons une vingtaine de génisses prêtes à vêler. Il peut arriver qu’elles partent aussi en lait si elles ont porté un embryon. C’est intéressant pour nous, parce que nous tenons à garder le veau, et pour l’acheteur, parce que la bête est un peu moins chère. On essaie souvent de faire aussi partir nos vaches en lait. Donc dans le contexte actuel, si on peut se faire remarquer par les autres éleveurs et élargir nos contacts en sortant sur les concours, il faut le tenter !»

S. LENOBLE

 

Retrouvez tous les participants tarnais (éleveurs et entreprises) au Sommet de l'Elevage dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Le prix des terres ne connaît pas la crise en Occitanie
L’effet Covid a renforcé l’intérêt pour les terres de notre région. Mais, changement climatique oblige, le marché agricole se…
Les parlementaires à l'écoute de la FDO du Tarn
Les acteurs de la production ovine ont invité sénateurs et députés à Montredon-Labessonnié vendredi 28 mai. L’occasion d’échanger…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais