Aller au contenu principal

Energie
Projet photovoltaïque : autoconsommation ou vente ?

Et pourquoi pas les deux ? Les tarifs réglementés et l’obligation d’achat de l’électricité permettent de vendre depuis 2006 une partie ou la totalité du courant que vous produisez.

© Reussir

Entre temps, les tarifs d’achat ont bien diminué de 60 c€/kWh à 10 c€/kWh, mais les prix des installations ont également chuté de 6 €/Wc installé à 0,6 €/Wc. C’est la raison pour laquelle les centrales photovoltaïques restent des moyens de placer son argent et/ou de financer une partie de son bâtiment ou la rénovation de sa toiture.
Depuis que les panneaux photovoltaïques existent, il est également possible de consommer sa production. On parle alors d’autoconsommation. Consommer sa propre production d’électricité permet de réaliser de réelles économies et de ne pas être dépendant du réseau. Surtout quand on connaît l’évolution à venir du prix de l’électricité.
Encore faut-il consommer lorsque l’électricité est produite et réciproquement. En effet, cela semble évident, mais le soleil brille le jour. Il faudra donc que votre profil de consommation sur votre exploitation se fasse principalement le jour et l’été afin de maximiser votre auto-consommation.
Si jamais vous ne pouvez pas tout consommer, il existe ce qu’on appelle la revente du surplus. Et si jamais vous ne produisez pas assez ou si vous consommez la nuit, vous achèterez votre courant de façon classique à votre fournisseur d’énergie. 
Il existe différentes façon de gérer son autoconsommation et notamment l’électricité non-consommée :
● Stockage sur batterie : l’électricité produite non-consommée est stockée sur batterie puis reprise en cas de besoin la nuit par exemple. Les limites sont la capacité parfois limitante des batteries et le coût du stockage. 
● Stockage virtuel : l’électricité produite non-consommée est «stockée» de façon virtuelle sur le réseau avec un système qui compte vos kWh produits. Quand vous en avez besoin vous consommez alors vos kWh déjà produits. Cette solution vous demande souvent de changer de fournisseurs, et le stockage virtuel a un coût. Il faut donc étudier cette solution au cas par cas.
● Revente du surplus : l’électricité produite non-consommée est vendue. C’est la solution la plus répandue. Le prix de l’électricité est en fonction de la taille de la centrale photovoltaïque. Et il existe une prime à l’investissement. 
Quel que soit votre projet, il est essentiel de réaliser une étude pour savoir si votre profil de consommation et les changements que vous allez opérer vous permettent d’optimiser votre projet d’autoconsommation. Exception, pour les installations de plus de 100 kWc (plus de 550 m²), il n’est pas nécessaire de bien connaître son profil : le mode de calcul est très favorable à l’investissement pour une vente totale comme en autoconsommation avec revente de surplus.
Au-delà de l’économie rapide, c’est une solution permettant d’anticiper l’augmentation importante à venir du prix de l’électricité et aussi de réduire sa dépendance face aux fournisseurs d’énergie voire des risques de coupures de courant.

Avec la participation financière du Casdar et de l’Ademe

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La Région veut développer les filières agricoles
Les élus tarnais ont présenté le budget de la Région pour l’année 2023. Plus de 77 millions d’euros seront consacrés à l’…
Gagner en efficacité pour pérenniser l'exploitation
Benoît et Cédric Barria, éleveurs d’ovins et bovins viande à Montirat, ont aménagé leur exploitation pour diminuer la pénibilité…
Pac 2023 : un « droit à l’erreur » venu du ciel
En vigueur à partir du printemps, la Pac 2023-2027 sera celle de la mise en œuvre du Système de suivi des surfaces en temps réel…
Le Tarn se rapproche de la barre des 400 000 habitants
Dans son dernier rapport, l’Insee annonce que 391 066 personnes résident dans le Tarn au 1er janvier 2020. La population augmente…
La nouvelle réforme de la PAC prend place
À compter de 2023, de nouvelles modalités d’octroi des soutiens agricoles seront mises en place. Retour sur les grandes lignes de…
Une indemnisation exceptionnelle suite à l'Influenza
 Après l’épisode d’Influenza aviaire H5N1 2021-2022, des mesures ont été récemment décidées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais