L'Auvergne Agricole 20 février 2019 à 14h00 | Par L'auvergne Agricole

À l’horizon 2025, scénario catastrophe sur la zone Saint-nectaire

Environ 29% des 485 producteurs de la zone AOP Saint-nectaire ont plus de 55 ans et entre 75 et 100 d’entre eux n’ont pas de successeur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La filière Saint-nectaire enregistre, à cette heure, 10 offres qualifiées pour le Puy-de-Dôme et le Cantal pour une association ou reprise d’exploitation.
La filière Saint-nectaire enregistre, à cette heure, 10 offres qualifiées pour le Puy-de-Dôme et le Cantal pour une association ou reprise d’exploitation. - © DR

« Nous sommes en 2025. L’AOP Saint-nectaire est devenue l’indispensable des plateaux de fromages. Depuis 2018, la demande en fromage laitier a progressé de 9%. Seulement, voilà, ils ne sont désormais qu’une poignée de producteurs à fournir le lait nécessaire. De près de 62 millions de litres de lait il y a sept ans, les volumes ont chuté à 54,5 millions de litres alors qu’il en faudrait 68 millions pour répondre à la demande actuelle. En cause, une filière qui n’a pas réussi à renouveler   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Auvergne Agricole

Le Paysan Tarnais
La couverture du journal Le Paysan Tarnais n°2631 | juillet 2019

Dernier numéro
N° 2631 | juillet 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui