Aller au contenu principal

Puycelsi : une station d'épuration belle et écologique

La commune a choisi d'investir dans une station d'épuration avec filtre à sable planté de roseaux. Visite du chantier.

La station d'épuration à filtration de roseaux planté devrait entrer en service au mois de mai prochain.
La station d'épuration à filtration de roseaux planté devrait entrer en service au mois de mai prochain.
© Le Paysan Tarnais

<!-- /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} p.MsoBodyText, li.MsoBodyText, div.MsoBodyText {margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; text-align:justify; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} /* List Definitions */ @list l0 {mso-list-id:470950210; mso-list-type:hybrid; mso-list-template-ids:-678647688 67895317 67895321 67895323 67895311 67895321 67895323 67895311 67895321 67895323;} @list l0:level1 {mso-level-number-format:alpha-upper; mso-level-tab-stop:36.0pt; mso-level-number-position:left; text-indent:-18.0pt;} ol {margin-bottom:0cm;} ul {margin-bottom:0cm;} -->

Pour débuter notre panorama non exhaustif des activités et des entreprises qui font bouger de canton de Castelnau de Montmiral, nous nous sommes arrêtés au pied du village médiéval de Puycelsi. Face au conservatoire des arbres fruitiers et de la vigne, à la sortie du village, une pelleteuse et quelques ouvriers s'affairent en contrebas.
C'est à cet endroit que la municipalité a décidé de construire une station d'épuration. Le maire Michel Robert nous explique la démarche du village. " Depuis la loi de 1992, nous sommes dans l'obligation d'avoir une station d'épuration. Jusque là, ce n'était pas le cas et les eaux usées se déversaient un peu partout... Notre réseau unitaire datait des années 1960. Nous en avons donc profité pour le revoir. Aujourd'hui, une conduite unitaire descend jusqu'à la station d'épuration située au pied du village. "

Le site de Puycelsi étant protégé par un périmètre historique de 500 mètres et se situant au croisement de deux zones Natura 2000, les contraintes pour construire l'ouvrage étaient nombreuses. " Nous devions répondre à un problème d'intégration paysagère et notre choix s'est porté vers une station d'épuration avec une filtration par roseaux plantés. Nous avions également une contrainte en terme de coût, car nous sommes une petite commune et également le besoin d'avoir un équipement qui demande peu d'entretien. L'épuration par roseaux est justement intéressante car le site ne demande pas de gros entretien à part un faucardage annuel et deux heures par mois. "

La commune a donc fait appel au conseil général pour connaître la conduite à tenir dans la constitution du projet. " Nous avons ensuite décidé de proposer la maîtrise d'œuvre à la DDEA du Tarn. Nous étions sûrs en faisant appel aux services de l'Etat et du département, de bénéficier de l'expertise et des meilleures compétences en la matière. Après avoir vu une dizaine de stations d'épuration basées sur une système de filtration naturelle, la municipalité lance un appel d'offres et sélectionne une entreprise spécialisée dans leur construction. Le cahier des charges est sévère mais l'entreprise est la seule à avoir remarqué le côté paysager du projet. Nous n'avions jamais été aussi loin dans la contrainte écologique, explique le chef de chantier. Pourtant depuis 7 ou 8 ans, nous nous sommes spécialisés sur ce secteur avec 20 à 25 constructions par an."

La commune de Puycelsi a sollicité de nombreuses aides et notamment celle du FEDER. Investissement totale pour la commune avant l'application des subventions : 200 000 euros pour la station d'épuration et 100 000 euros pour le bouclage du réseau, soit pratiquement l'équivalent du budget annuel de la commune. "C'est le plus gros investissement depuis l'installation de l'eau potable en 1962 ! "
Autour d'elle, l'environnement sera préservé avec un sentier de randonnée, le verger du conservatoire tout proche et en prévision, un sentier pédagogique et botanique qui serpentera jusqu'au village. La commune a travaillé avec la LPO et le lycée d'Auzeville pour intégrer à ce projet essentiel pour la commune, un aspect environnemental intéressant.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais