Aller au contenu principal

Rayon de Roquefort : il faut saisir les opportunités qui se présentent !

Jérôme Redoulès, administrateur FRSeb et président de la section ovin lait de la FDSEA du Tarn, revient sur la campagne 2009.

Jérôme Redoulès, administrateur FRSeb et président de la section ovin lait de la FDSEA du Tarn
Jérôme Redoulès, administrateur FRSeb et président de la section ovin lait de la FDSEA du Tarn
© Le Paysan Tarnais

«Faiblesse du pouvoir d'achat, typicité du produit, ... Difficile d'expliquer vraiment pourquoi, mais les faits sont là : la consommation de Roquefort continue de baisser. Et derrière, ce sont tous les indicateurs qui sont au rouge : la collecte de lait stagne, les mauvaises valorisations progressent, le nombre d'éleveurs diminuent... Nous sommes au bout du système que nous avons créé. Si nous ne voulons pas aller dans le mur, il va falloir saisir les opportunités qui se présentent à nous. Nous sommes aujourd'hui à un tournant historique de la production !

Premièrement, il faut qu'on poursuive nos efforts sur l'étalement de la production. Nous avons eu des négociations difficiles cet hiver et nous sommes fiers d'avoir obtenu ces prix pour la campagne 2009. Mais il faut aussi ouvrir les yeux. Les industriels doivent répondre aux évolutions de la consommation et produire du Roquefort le plus régulièrement possible. Si du côté des éleveurs, nous ne produisons pas de lait quand les industriels en ont besoin, c'est toute la filière que l'on continue d'affaiblir. Des mesures plus incitatives devraient être mises en place afin de favoriser la production en fin d'automne et en fin d'été.

Ensuite, il y a la mise en place de la nouvelle PAC 2010 et de la contractualisation pour les ovins. C'est une vraie révolution qui pourrait avoir lieu, avec une conception complètement nouvelle des démarches commerciales. Les éleveurs ovins pourraient enfin voir le bout du tunnel qu'ils traversent depuis tant d'années. Il faut profiter de cette dynamique et j'espère que la production pourra le faire. Ces évolutions à court terme vont nous permettre de construire l'avenir de notre filière, que ce soit pour les élevages ou pour les outils industriels. Il faut que nous prenions ce nouveau départ !»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais