Aller au contenu principal

Rayon de Roquefort : il faut saisir les opportunités qui se présentent !

Jérôme Redoulès, administrateur FRSeb et président de la section ovin lait de la FDSEA du Tarn, revient sur la campagne 2009.

Jérôme Redoulès, administrateur FRSeb et président de la section ovin lait de la FDSEA du Tarn
Jérôme Redoulès, administrateur FRSeb et président de la section ovin lait de la FDSEA du Tarn
© Le Paysan Tarnais

«Faiblesse du pouvoir d'achat, typicité du produit, ... Difficile d'expliquer vraiment pourquoi, mais les faits sont là : la consommation de Roquefort continue de baisser. Et derrière, ce sont tous les indicateurs qui sont au rouge : la collecte de lait stagne, les mauvaises valorisations progressent, le nombre d'éleveurs diminuent... Nous sommes au bout du système que nous avons créé. Si nous ne voulons pas aller dans le mur, il va falloir saisir les opportunités qui se présentent à nous. Nous sommes aujourd'hui à un tournant historique de la production !

Premièrement, il faut qu'on poursuive nos efforts sur l'étalement de la production. Nous avons eu des négociations difficiles cet hiver et nous sommes fiers d'avoir obtenu ces prix pour la campagne 2009. Mais il faut aussi ouvrir les yeux. Les industriels doivent répondre aux évolutions de la consommation et produire du Roquefort le plus régulièrement possible. Si du côté des éleveurs, nous ne produisons pas de lait quand les industriels en ont besoin, c'est toute la filière que l'on continue d'affaiblir. Des mesures plus incitatives devraient être mises en place afin de favoriser la production en fin d'automne et en fin d'été.

Ensuite, il y a la mise en place de la nouvelle PAC 2010 et de la contractualisation pour les ovins. C'est une vraie révolution qui pourrait avoir lieu, avec une conception complètement nouvelle des démarches commerciales. Les éleveurs ovins pourraient enfin voir le bout du tunnel qu'ils traversent depuis tant d'années. Il faut profiter de cette dynamique et j'espère que la production pourra le faire. Ces évolutions à court terme vont nous permettre de construire l'avenir de notre filière, que ce soit pour les élevages ou pour les outils industriels. Il faut que nous prenions ce nouveau départ !»

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Les candidats invités à débattre sur les enjeux agricoles
A la veille du premier tour de scrutin, les organisations syndicales les ont interpellés pour échanger in situ à La Ferrandié à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais