Aller au contenu principal

Recensement : il y a désormais 388 596 bouches à nourrir dans le Tarn

A l’instar de l’Occitanie, le Tarn attire toujours plus de nouveaux habitants chaque année. La proximité de Toulouse doit beaucoup à cette dynamique, selon l’Insee.

Population municipale au 1er janvier 2018 et évolution annuelle moyenne entre 2013 et 2018 dans le Tarn
Population municipale au 1er janvier 2018 et évolution annuelle moyenne entre 2013 et 2018 dans le Tarn
© Source Insee

Le jour où vous lirez ces lignes, l’Occitanie comptera sans doute encore plus de 5 885 496 habitants. Ce nombre a été officiellement arrêté par l’Insee pour définir la population occitane au 1er janvier 2018, ce qui fait de l’Occitanie la cinquième des treize régions françaises, derrière l’Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, les Hauts-de-France et la Nouvelle-Aquitaine. Mais l’Occitanie est la région qui gagne le plus d’habitants chaque année (juste derrière la Corse) : on recense ainsi plus de 40 300 nouveaux habitants tous les ans, soit une croissance de +0,7% alors que la moyenne nationale plafonne à 0,3%. Cette dynamique bénéficie surtout aux départements de la Haute-Garonne et de l’Hérault, portés par les métropoles de Toulouse et de Montpellier. Le département du Tarn gagne lui aussi de la population et compte 388 596 habitants. Le Tarn est le cinquième département le plus peuplé de la région Occitanie, devant l’Aude et derrière les Pyrénées-Orientales. Parmi les 96 départements métropolitains, le Tarn occupe la 59e place.

Une croissance démographique concentrée à l’ouest du Tarn

Dans le département du Tarn, la population augmente de + 0,3 % en moyenne par an, entre 2013 et 2018, grâce à un excédent migratoire largement positif (+ 0,5 % par an). La dynamique démographique est surtout présente dans l’ouest du département qui profite de la proximité avec Toulouse. Les communes situées le long de l’A68 reliant Toulouse à Albi (Gaillac, Saint-Sulpice-la-Pointe) affichent une croissance démographique importante (respectivement + 1,4 % et + 1,7 % par an). L’augmentation de la population est aussi visible plus au sud de cet axe (Graulhet : + 1,6 %). Dans le sud-est du département, le secteur situé entre Castres, Mazamet et Lacau-ne connaît à l’inverse un déclin démographique. Parmi les principales agglomérations du Tarn, seules celles de Mazamet (- 0,4 % par an) et de Carmaux (- 0,3 %) perdent des habitants entre 2013 et 2018. La première présente un solde naturel négatif et ne gagne pas d’habitants au jeu des déménagements, alors que pour la seconde l’excédent migratoire reste insuffisant pour compenser le fort déficit naturel. L‘agglomération de Gaillac (+ 1,2 % par an) gagne des habitants grâce à des arrivées plus nombreuses que les départs, le solde naturel étant quasi équilibré. En revanche, celles de Castres et d’Albi ont une population en légère croissance ou quasi stable entre 2013 et 2018 (respectivement + 0,2 % et + 0,1 % par an), avec un excédent migratoire plus réduit que dans l’agglomération de Gaillac. Dans cette dernière, la croissance démographique est particulièrement portée par la ville centre (+ 1,4 %). Dans les autres grandes agglomérations du département, les villes centres perdent de la population (Albi, Mazamet). Seule la commune de Castres échappe à ce mouvement (+ 0,1 %).

La croissance démographique du Tarn ralentit légèrement entre les deux périodes

Au niveau départemental, la croissance démographique ralentit sur la période récente (2013-2018) par rapport à la précédente (2008-2013), passant de + 0,5 % par an à + 0,3 %.

La croissance de la population se réduit dans les agglomérations d’Albi et de Gaillac, en lien avec une perte d’attractivité. Le fléchissement de la population s’accentue dans celles de Carmaux et de Mazamet. Seule l’agglomération de Castres, qui perdait de la population précédemment (- 0,2 % par an), prend le chemin opposé avec une légère croissance sur la nouvelle période quinquennale (+ 0,2 %).

D. Monnery

(d’après l’insee)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : 2022 ne devra pas ressembler à 2021 !
Les constats de présence ont été multipliés par dix l’an dernier, dans le Sud-Est du département.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais