Aller au contenu principal

Recensement : il y a désormais 388 596 bouches à nourrir dans le Tarn

A l’instar de l’Occitanie, le Tarn attire toujours plus de nouveaux habitants chaque année. La proximité de Toulouse doit beaucoup à cette dynamique, selon l’Insee.

Population municipale au 1er janvier 2018 et évolution annuelle moyenne entre 2013 et 2018 dans le Tarn
Population municipale au 1er janvier 2018 et évolution annuelle moyenne entre 2013 et 2018 dans le Tarn
© Source Insee

Le jour où vous lirez ces lignes, l’Occitanie comptera sans doute encore plus de 5 885 496 habitants. Ce nombre a été officiellement arrêté par l’Insee pour définir la population occitane au 1er janvier 2018, ce qui fait de l’Occitanie la cinquième des treize régions françaises, derrière l’Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, les Hauts-de-France et la Nouvelle-Aquitaine. Mais l’Occitanie est la région qui gagne le plus d’habitants chaque année (juste derrière la Corse) : on recense ainsi plus de 40 300 nouveaux habitants tous les ans, soit une croissance de +0,7% alors que la moyenne nationale plafonne à 0,3%. Cette dynamique bénéficie surtout aux départements de la Haute-Garonne et de l’Hérault, portés par les métropoles de Toulouse et de Montpellier. Le département du Tarn gagne lui aussi de la population et compte 388 596 habitants. Le Tarn est le cinquième département le plus peuplé de la région Occitanie, devant l’Aude et derrière les Pyrénées-Orientales. Parmi les 96 départements métropolitains, le Tarn occupe la 59e place.

Une croissance démographique concentrée à l’ouest du Tarn

Dans le département du Tarn, la population augmente de + 0,3 % en moyenne par an, entre 2013 et 2018, grâce à un excédent migratoire largement positif (+ 0,5 % par an). La dynamique démographique est surtout présente dans l’ouest du département qui profite de la proximité avec Toulouse. Les communes situées le long de l’A68 reliant Toulouse à Albi (Gaillac, Saint-Sulpice-la-Pointe) affichent une croissance démographique importante (respectivement + 1,4 % et + 1,7 % par an). L’augmentation de la population est aussi visible plus au sud de cet axe (Graulhet : + 1,6 %). Dans le sud-est du département, le secteur situé entre Castres, Mazamet et Lacau-ne connaît à l’inverse un déclin démographique. Parmi les principales agglomérations du Tarn, seules celles de Mazamet (- 0,4 % par an) et de Carmaux (- 0,3 %) perdent des habitants entre 2013 et 2018. La première présente un solde naturel négatif et ne gagne pas d’habitants au jeu des déménagements, alors que pour la seconde l’excédent migratoire reste insuffisant pour compenser le fort déficit naturel. L‘agglomération de Gaillac (+ 1,2 % par an) gagne des habitants grâce à des arrivées plus nombreuses que les départs, le solde naturel étant quasi équilibré. En revanche, celles de Castres et d’Albi ont une population en légère croissance ou quasi stable entre 2013 et 2018 (respectivement + 0,2 % et + 0,1 % par an), avec un excédent migratoire plus réduit que dans l’agglomération de Gaillac. Dans cette dernière, la croissance démographique est particulièrement portée par la ville centre (+ 1,4 %). Dans les autres grandes agglomérations du département, les villes centres perdent de la population (Albi, Mazamet). Seule la commune de Castres échappe à ce mouvement (+ 0,1 %).

La croissance démographique du Tarn ralentit légèrement entre les deux périodes

Au niveau départemental, la croissance démographique ralentit sur la période récente (2013-2018) par rapport à la précédente (2008-2013), passant de + 0,5 % par an à + 0,3 %.

La croissance de la population se réduit dans les agglomérations d’Albi et de Gaillac, en lien avec une perte d’attractivité. Le fléchissement de la population s’accentue dans celles de Carmaux et de Mazamet. Seule l’agglomération de Castres, qui perdait de la population précédemment (- 0,2 % par an), prend le chemin opposé avec une légère croissance sur la nouvelle période quinquennale (+ 0,2 %).

D. Monnery

(d’après l’insee)

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

La FDSEA et les JA auditionnent les futurs députés
À la veille des élections de juin, les candidats plaideront leur cause devant les agriculteurs le mercredi 8 juin à Montredon-…
Aide à l'alimentation animale : il reste 15 jours
Si votre poste alimentation dépasse 10% de vos charges et 3 000 €, vous pouvez demander cette nouvelle aide. Cette téléprocédure…
Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais