Aller au contenu principal

Réforme de la PAC : quel impact pour la ferme tarnaise ?

Réunie en session de la Chambre d’agriculture le vendredi 5 mars, la profession a débattu du gros dossier du moment : la future PAC. Des projections ont été présentées à l’assemblée.

© Le Paysan Tarnais

Session Chambre conséquente ce vendredi 5 mars avec le gros dossier de la réforme de la PAC en discussion (lire ci-dessous). La préfète, Catherine Ferrier, le vice-président du Conseil départemental, Didier Houlès, et les responsables de la DDT et de la DDCSPP, ont assisté aux échanges nourris dans un contexte toujours contraint par le protocole sanitaire lié à la Covid-19. “Le monde agricole apprend à vivre avec, même si c’est très compliqué, rappelle le président de la Chambre d’agriculture, Jean-Claude Huc, dans son introduction. Notre secteur est sans doute moins touché que d’autres secteurs économiques même si la viticulture et l’agri-tourisme sont très impactés. Le chiffre d’affaires de la restauration hors domicile a en effet diminué de 40%.” Face à ce constat, la Chambre d’agriculture continue d’animer régulièrement à la cellule de crise aux côtés des services de l’État et des OPA.

Elle s’est d’ailleurs mobilisée pour faire connaître les mesures du plan de relance et les différentes mesures accessibles aux agriculteurs tarnais. La Chambre d’agriculture a répondu à plus de cinq cents sollicitations. L’appel à projets concernant les agro-équipements a remporté un grand succès avec 204 dossiers déposés dans le Tarn pour un total de 2,5 millions d’euros d’aide. Pour le plan protéines, 75 dossiers ont été constitués à hauteur de 1,1 million d’euros au total. Enfin les mesures contre les aléas climatiques ont réuni 49 dossiers pour plus de 500 000 euros. Regrettant la “logique du premier arrivé, premier servi, avec une enveloppe réduite qui ne permet pas de soutenir tous les projets”, Jean-Claude Huc indique que l’objectif est désormais d’obtenir des rallonges financières.

Des rallonges sont également attendues urgemment en termes de prix. “La loi Egalim n’entraîne pas d’amélioration significative sur les revenus agricoles, déplore Jean-Claude Huc. La valeur ajoutée agricole continue de s’éroder.” Or la souveraineté alimentaire de notre pays ainsi que le renouvellement des générations passent par des revenus à la hauteur des attentes de la profession, a-t-il rappelé.

D. Monnery

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Une dizaine de feux de détresse va être allumée ce soir
La FDSEA et les JA du Tarn appellent à la mobilisation ce jeudi 25 novembre en soirée. 
PSN : conditionnalité sociale dès 2023, changements pour les légumineuses fourragères

Dans le cadre de la concertation autour de la déclinaison française de la future Pac, le Plan stratégique national (PSN), le…

Revalorisation des pensions basses à compter du 1er novembre
La MSA Midi-Pyrénées-Nord vous informe sur les modalités et les dates de versements.
Comprendre la revalorisation des retraites agricoles
Votre pension sera-t-elle revalorisée ? De combien ? Voici deux exemples concrets pour comprendre le mécanisme et y voir plus…
Le Département et la FDCuma voient plus loin
Le président Christophe Ramond s’est rendu à Saint-Antonin-de-Lacalm le jeudi 30 octobre pour discuter de l’action des Cuma et de…
Le chanvre : une diversification intéressante ?
Le potentiel de cette plante a été présenté lors d’une rencontre organisée par la Chambre d’agriculture du Tarn avec des acteurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais