Aller au contenu principal

Réforme de l’Etat : ce qui a changé au 1er janvier pour le Tarn

Le 1er janvier, la DDEA a laissé sa place à la DDT et la DDSV a disparu au profit de la DDPP… Comment s’y retrouver et comment s’organisent les services de l’Etat dans le Tarn ?

Eric Maire, secrétaire général de la préfecture, Bernadette Milhères, directrice de la DDT, et Jean-Michel Fedon, directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations aux côtés de Marcelle Pierrot, préfète du Tarn.
Eric Maire, secrétaire général de la préfecture, Bernadette Milhères, directrice de la DDT, et Jean-Michel Fedon, directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations aux côtés de Marcelle Pierrot, préfète du Tarn.
© Echo du Tarn

La réforme générale des politiques publiques (RGPP) entraîne des changements d'organisation au niveau des départements français. La DDAF et la DDE ont fusionné, on s'en souvient, l'an dernier, pour donner naissance à la direction départementale de l'équipement et de l'agriculture. Au premier janvier 2010, une autre fusion a eu lieu transformant la DDEA en direction départementale des territoires (DDT). Bernadette Milhères en est la directrice. La direction départementale des territoires est compétente en matière de politiques d'aménagement et de développement durables des territoires.

A ce titre, elle met en œuvre dans le département les politiques relatives à la promotion du développement durable, au développement et à l'équilibre des territoires tant urbains que ruraux grâce aux politiques agricole, d'urbanisme, de logement, de construction et de transports, à la prévention des risques naturels, au logement, à l'habitat et à la construction, à la gestion et au contrôle des aides publiques pour la construction de logements sociaux,
à l'aménagement et à l'urbanisme, aux déplacements et aux transports, à la protection et à la gestion durable des eaux, des espaces naturels, forestiers, ruraux et de leurs ressources ainsi qu'à l'amélioration de la qualité de l'environnement, y compris par la mise en œuvre des mesures de police y afférentes, à l'agriculture et à la forêt ainsi qu'à la promotion de leurs fonctions économique, sociale et environnementale, au développement de filières alimentaires de qualité, à la prévention des incendies de forêt, à la protection et à la gestion de la faune et de la flore sauvages ainsi qu'à la chasse et à la pêche.

La direction départementale de la protection des populations constituée notamment à partir des DDSV, assure cohérence et coordination avec les unités départementales de la CCRF (direction de la concurrence, de la consommation et de la répression de fraudes) et a également en charge les missions relevant de la cohésion sociale d'où son nom direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). Jean-Michel Fedon en est le directeur.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Le plus court chemin pour se régaler à la cantine
La dixième édition du salon Rest & Co a permis aux producteurs et transformateurs tarnais de rencontrer les acheteurs de la…
L'élevage bovin tarnais à l'honneur sur les concours
Voici les résultats obtenus par les élevages tarnais engagés dans les concours nationaux blonde d’Aquitaine, gasconne des…
Gasconne : l'excellence tarnaise récompensée
L’élevage conduit par Évelyne et Serge Esteveny a été récompensé des Sabots d’or pour la deuxième fois de son histoire à l’…
Border Disease : dépister pour mieux lutter
Des analyses sur lait de tank sont proposées pour repérer la maladie. Le coût de cette opération est pris en charge par le…
75è congrès FNSEA : les trois défis de l'agriculture
Christiane Lambert a précisé aux 1 200 délégués présents et au ministre de l’Agriculture les trois défis auxquels l’agriculture…
Ail rose de Lautrec : une année compliquée après une année record
La récolte 2021 est marquée par de faibles rendements du fait, notamment, d’une météo compliquée. La qualité reste au rendez-vous.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais