Aller au contenu principal

Réussir la récolte de l’herbe avec des équipements performants

Les constructeurs innovent pour s’adapter aux attentes des utilisateurs de matériels de récolte des fourrages, qui recherche à travailler plus vite tout en conservant une qualité de fourrage optimale. Témoignage d'un utilisateur d'andaineur double rotor.

Pour Jean-François Esteveny : "Nous gagnons vraiment du temps sur les chantiers de foin. Cet andaineur est très maniable. C'est très simple pour aller dans les coins et manœuvrer en marche arrière."
Pour Jean-François Esteveny : "Nous gagnons vraiment du temps sur les chantiers de foin. Cet andaineur est très maniable. C'est très simple pour aller dans les coins et manœuvrer en marche arrière."
© S. Lenoble

Au Gaec Lous Gachous, à Rouffiac, la cinquantaine d'hectares consacrée aux surfaces fourragères est récoltée en foin. Composée en grande partie par du trèfle et de la luzerne, les fenêtres de travail sont très courtes. «Quand le beau est là, il faut aller vite et bien» souligne Jean-François Esteveny, associé avec sa fille Clarion, au sein de ce Gaec, et sur lequel son épouse, Monique, est salariée. «Et bien-sûr, les passages doivent se faire dans la matinée pour ne pas briser le foin. Jusque là, nous faisions avec un andaineur simple de 4,5 m. Mais depuis quelques années, avec l'agrandissement à l'installation de Clarion, nous avions vraiment besoin de gagner en débit de chantier !»

L'andaineur double rotor à dépose centrale s'est rapidement imposé étant donné l'organisation des chantiers de foin des Esteveny. «Après avoir fauché, nous fanons une première fois le lendemain matin avec une faneuse de 8,70 m de large, composée de 8 petites toupies» explique Jean-François Esteveny. «Le lendemain, on repasse en divisant le régime de rotation des rotors par 2, pour ne pas du tout abîmer le foin. Cela forme 4 petits andains qui sont repris le jour d'après, toujours avec la faneuse en vitesse réduite. Nous faisons parfois un 4ème passage avec le même outil en première coupe. Du coup, avant d'andainer, le fourrage est déjà très sec. Nous n'avions donc pas besoin d'avoir deux andains, mais plutôt un seul andain. A largeur équivalente, on ne bouge le foin qu'une seule fois !»

Les Esteveny ont choisi un andaineur Kuhn GA 8121 trainé en 8 m. Une marque qu'ils apprécient pour sa solidité et le bon service après-vente du concessionnaire. La nouvelle machine a fait sa première campagne le printemps dernier et les éleveurs sont particulièrement satisfait de leur choix. «Nous gagnons vraiment du temps sur les chantiers de foin. Déjà, cet andaineur est très maniable. Comme il est autodirectionnel, il est tout le temps dans l'alignement du tracteur. C'est très simple pour aller dans les coins et manœuvrer en marche arrière. Les 6 roues sous chaque toupie et l'essieu tandem permettent en plus d'avoir un très bon suivi du terrain. On peut très facilement régler la hauteur des dents par rapport au sol grâce à une manivelle. Au final, on ne laisse vraiment pas beaucoup de foin par terre. Et puis derrière, on a un seul gros andain d'une largeur constante d'1,5 m. A la sortie de la presse balles carrées, les bottes sont bien plus régulières !»

S. LENOBLE

 

 

 

 

Retrouvez l'intégralité du dossier récolte de l'herbe dans l'édition en ligne

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Lait : en manque de visibilité, Sodiaal fixe le prix du lait à 420 €/1000 l pour 3 mois

En manque de visibilité sur la capacité de la coopérative à répercuter l’inflation sur ses clients d’ici au 1er

Aides exceptionnelles à l’embauche d’alternants prolongées jusqu’à la fin de l’année 2022

Le nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt, a annoncé le 24 mai, une prolongation…

Les premiers échos de la moisson dans le Tarn
Peu de cultures semblent avoir résisté à la météo et les rendements sont très hétérogènes.
2021, une année sombre pour les producteurs d'ail rose
Réuni en assemblée générale le 31 mai à Vénès, le syndicat de défense du label rouge et de l’IGP veut croire en des jours…
Les Z'Elles gaillacoises volent au secours du pigeonnier
Les vigneronnes du Gaillacois se mobilisent ces 10, 11 et 12 juin à Cadalen.
Les candidats invités à débattre sur les enjeux agricoles
A la veille du premier tour de scrutin, les organisations syndicales les ont interpellés pour échanger in situ à La Ferrandié à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais