Aller au contenu principal

Magazine
Roland Augé : "Maintenant, ce sont les tracteurs qui viennent à moi !"

Roland Augé est un agriculteur retraité qui réside sur la commune du Masnau-Massuguiès. Au cœur de son ancienne exploitation spécialement aménagée, il collectionne une quinzaine de tracteurs anciens. 

"C'est parti simplement d’un vieux tracteur que mes grands-parents avaient acheté sur notre exploitation en 1949, je l’ai remis en état, et ensuite je dois avouer que je me suis pris au jeu !”, avoue le collectionneur. Roland s’est découvert cette passion en 1996, et il n’a depuis jamais cessé d’agrandir sa collection. Parti à la retraite il y a 5 ans, il a désormais un peu plus de temps pour restaurer ses pièces les plus vieillissantes. Il s’était installé en 1977 en GAEC avec ses parents, sur un élevage en bovins viandes et en brebis laitières. Quelques années plus tard, sa femme l’a rejoint, et lorsqu’il est arrivé le moment de cesser l’activité, il n’a malheureusement pas trouvé de repreneur. Roland n’est officiellement plus agriculteur, mais il confie qu’il est difficile de totalement arrêter, comme en témoignent les anciens espaces de bergerie qui sont aujourd’hui devenus des hangars de stockage, après travaux d’agrandissement ! 

Garder un lien avec l'agriculture

1,5 ha ont été conservés sur l’exploitation par l’ancien agriculteur, le reste étant loué par des voisins. Cette surface lui est suffisante pour utiliser de temps à autre une vieille moissonneuse, “pour la distraction, et pour ne surtout pas s’arrêter d’un coup”. Partagé entre un sentiment de nostalgie et de fierté, Roland se confie : “J’aimais ce métier, et cela fait du bien de pouvoir garder une activité en lien avec ce que j’ai fait toute ma vie.” Collectionner, mais surtout rénover et travailler sur les mécanismes lui permet de continuer à exercer une activité récurrente : “Ça me plaît donc je ne compte pas mes heures. Je dois avouer qu’il faut parfois savoir faire preuve de beaucoup de patience. Dès fois je me dis que personne ne m’oblige à faire ça mais rien n’y fait, je m’acharne ! Honnêtement, c’est vraiment intéressant comme travail”, témoigne Roland. Le comité des fêtes et certains anciens exploitants organisent notamment des expositions, mais aussi des randonnées en tracteurs pour se retrouver : “Cela permet de passer un bon moment entre nous, et de faire tourner les tracteurs de temps en temps”, explique-t-il.

Au coeur de la collection

Je dis toujours non pour agrandir ma collection mais j’en achète toujours d’autres. Je ne suis pas demandeur mais s' il y a un modèle qui me plaît, je l’achète.” On ne peut pas mieux résumer l’état d’esprit de Roland vis-à-vis de sa passion pour les tracteurs anciens. Spécialement bien entretenus et conservés avec soin, certains de ces tracteurs à deux roues motrices font le bonheur de leur propriétaire. En s’approchant de l’un d’entre eux, Roland nous présente sa deuxième acquisition, un Société Française de Vierzon datant de 1951 : “À l’époque, il fallait le préchauffer avec du gaz et utiliser le lanceur, il n’y a pas de démarreur. Ce modèle archaïque n’était pas vraiment pratique, mais c’est ce qui fait son charme maintenant !” Cet achat est venu juste après celui d’un Renault 7012 (voir photo), qui a lancé le début d’une collection de pas moins de 15 tracteurs, qui étaient tous commercialisés dans les années d’après-guerre, entre 1950 et 1960. Tous les engins sont en état de marche, et possèdent une puissance comprise entre 15 et 40 chevaux. Parmi ses pièces de collection figurent des McCormick, Renault, Someca, Massey Ferguson, et un Porsche, marque emblématique qui représente pour lui un réel coup de cœur.

“Tous les gens qui me connaissent savent que je collectionne les tracteurs anciens. Dès qu’ils aperçoivent un modèle en vente quelque part, ils m’en parlent ! Avant j'en recherchais toujours des nouveaux, mais maintenant, ce sont les tracteurs qui viennent à moi !”, s’amuse Roland.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La Région veut développer les filières agricoles
Les élus tarnais ont présenté le budget de la Région pour l’année 2023. Plus de 77 millions d’euros seront consacrés à l’…
Gagner en efficacité pour pérenniser l'exploitation
Benoît et Cédric Barria, éleveurs d’ovins et bovins viande à Montirat, ont aménagé leur exploitation pour diminuer la pénibilité…
Pac 2023 : un « droit à l’erreur » venu du ciel
En vigueur à partir du printemps, la Pac 2023-2027 sera celle de la mise en œuvre du Système de suivi des surfaces en temps réel…
Le Tarn se rapproche de la barre des 400 000 habitants
Dans son dernier rapport, l’Insee annonce que 391 066 personnes résident dans le Tarn au 1er janvier 2020. La population augmente…
La nouvelle réforme de la PAC prend place
À compter de 2023, de nouvelles modalités d’octroi des soutiens agricoles seront mises en place. Retour sur les grandes lignes de…
Une indemnisation exceptionnelle suite à l'Influenza
 Après l’épisode d’Influenza aviaire H5N1 2021-2022, des mesures ont été récemment décidées.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais