Aller au contenu principal

Ovin
Semer des couverts à pâturer par les brebis

Le service ovin viande de la Maison de l’élevage vous propose chaque mois un zoom sur un thème technique.

Une source alimentaire de très bonne qualité à semer après la moisson.
© CIIRPO

Les brebis s’accommodent très bien de la grande majorité des espèces fourragères semées en dérobées en pure ou en mélange. L’avoine, le tournesol, la vesce commune, le tournesol, le pois fourrager, le radis, la navette, la lentille et le colza ne posent aucun problème sanitaire ni d’appétence. Les trèfles d’Alexandrie et incarnat ne sont pas acidogènes contrairement au trèfle violet et à la luzerne qui présentent par ailleurs peu d’intérêt pour un couvert détruit rapidement. Par ailleurs, la fèverole et la phacélie peuvent manquer d’appétence mais les brebis finissent par les consommer. Par contre, les graines de la vesce velue et de la gesse sont toxiques. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Un bon travail d’équipe pour promouvoir l’agriculture tarnaise
Dimanche dernier à Puylaurens, à l’occasion de la 15ème étape Rodez-Carcassonne, la FNSEA et les JA se sont associés pour mettre…
Une moisson 2022 sans miracle et décevante dans le Tarn
Rendements décevants, qualité passable, les cultures n’ont pas donné de résultats dans la moyenne. Les collecteurs et la…
La Fête des vins 2022 vibrera sur un nouveau tempo
Les vignerons de Gaillac comptent accueillir des dizaines de milliers de personnes du 4 au 7 août. L’enjeu est de promouvoir les…
Plan de résilience : activer la prise en charge des cotis MSA
Après l’aide à l’alimentation animale, demandez la prise en charge des cotisations MSA, avant le 30 septembre. Le service…
Recensons les besoins d'alimentation avant le samedi 20 août
Une première action est déclenchée pour atténuer les conséquences de la sécheresse.  
Une dérogation dérobées SIE
Le “cas de force majeure” pourra être invoqué. 
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais