Aller au contenu principal

Eau
Sivens : Les agriculteurs disent "oui" au projet de création de la retenue

Ce lundi 10 septembre, lors d'une réunion d'information publique, les agriculteurs se sont mobilisés pour exprimer leurs arguments en faveurs de la création de la retenue de Sivens.

Forte mobilisation autour du projet de création de retenue
Forte mobilisation autour du projet de création de retenue
© Le Paysan Tarnais
«Pas d'eau = pas de vie = pas d'avenir !» voilà quel était l'état d'esprit général des agriculteurs qui avaient répondus massivement à l'appel à mobilisation de l'Association Vie Eau Tescou lors de la réunion publique d'échanges avec le public, ce lundi 10 septembre, salle Pierre Salvet à Lisle sur Tarn pour défendre le projet de retenue de SIvens. Plus d'une centaine d'agriculteurs des départements du Tarn et Tarn et Garonne avaient fait le déplacement suite à l'appel à mobilisation de l'Association Vie Eau Tescou en faveurs du projet de retenue de Sivens. Les FDSEA et JA 81 et 82 avait à leur tout sollicité leur réseau pour mobiliser en masse et démontrer l'importance de ce projet de retenue pour l'ensemble de la vallée du Tescou.Robert LERAT, président de la commission d'enquête et en charge de la bonne réalisation de l'enquête publique a introduit cette réunion en présentant son équipe et les objectifs de cette rencontre à savoir permettre un échange entre le public, le maitre d'ouvrage, le concessionnaire et les experts ayant participé à la constitution des études présente dans l'enquête publique sur le projet de la retenue de Sivens. «Comme cela n'avait jamais encore était fait,  il a semblé à la commission d'enquête primordial d'organiser cette rencontre pour permettre à tous de se bâtir une opinion sur ce projet » a remarqué Le Président Lerat.

Réguler le débit de la rivière entre Barrat et Montauban, conforter le débit estival, diversifier les productions agricoles, favoriser les installations sur la vallée du Tescou tous les arguments en faveurs de l'activité agricole ont été développé. Au-delà de cela, la retenue a d'autres intérêts bien au delà du monde agricole. Cela a clairement était repris à la fois par les représentants de la CACG mais aussi Stéphane Mathieu, responsable eau au Conseil Général.

Après les dénonces successives des opposants au projets « expliquant que la gestion de l'eau se réalise sans aucun raisonnement précis des prélèvements mais uniquement en réponse au demande toujours plus gourmande des agriculteurs », Alain Bou, Président de la Chambre d'agriculture, présent lors de la rencontre, a été donc sollicité par la commission d'enquête, pour s'exprimer et présenter les méthodes de gestion des prélèvement agricole par la profession agricole, appliqué à ce jour dans le département au travers d'autres exemples de cours d'eau : la Vère, le Tarn etc. « au-delà d'un gestion concerté des prélèvements d'eau pour l'irrigation , on retrouve chez tous les irrigants à ce jour des compteurs, des équipements de gestion des prélèvements. Il parait régulièrement aussi des bulletins d'avertissement irrigation pour aider les agriculteurs à raisonner leurs apports.

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : 2022 ne devra pas ressembler à 2021 !
Les constats de présence ont été multipliés par dix l’an dernier, dans le Sud-Est du département.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais