Aller au contenu principal

Lecture
Sur les pas de Léo et Jeanine, pour ne pas oublier cette agriculture d'avant

Avec "Sur les pas de Léo, paysan", Loïc Mazalrey, photographe, et Emilie Delpeyrat, journaliste, proposent un ouvrage émouvant sur une agriculture en passe de disparaitre.

Léo pourrait filer une retraite heureuse et paisible mais il le dit lui-même : "c'est ma vie, je ne peux pas m'en passer !"
Léo pourrait filer une retraite heureuse et paisible mais il le dit lui-même : "c'est ma vie, je ne peux pas m'en passer !"
© Loïc Mazalrey

 

Ils ne sont pas nombreux les livres qui parlent aussi bien au présent d’une agriculture en passe de disparaître. « Sur les pas de Léo, Paysan » est de ceux là. Il en est même l’un des plus beaux exemples. Cet ouvrage est né du travail de Loïc Mazalrey, photographe professionnel, et de sa compagne Emilie Delpeyrat, journaliste à Sud-Ouest. Et au travers de ce livre, la journaliste a ouvert une fenêtre sur son histoire familiale. Car Léo et Jeanine Coursières, héroïnes un peu malgré eux, sont les grands-parents d’Emilie. Installés dans le nord du Tarn, à Marnaves, Léo a 81 ans. Jeanine, trois ans de moins. Mais loin de s’enfermer dans une retraite inconcevable pour eux, ils continuent à travailler la terre. Cette terre qui a fait vivre des générations avant eux.

 

Un jour, Loïc Mazalrey glisse à Emilie, une impression un ressenti. Son œil de photographe a décelé qu’il se passe quelques chose dans cette ferme un peu oubliée. Un monde. Des traditions qui se meurent. Il est sans doute temps de fixer pour toujours, même si ce sera sur des photographies numériques d’aujourd’hui, le quotidien de Léo et Jeanine. « J’étais assez dubitative. Léo et Jeanine étant mes grands-parents, le décor et leur quotidien me semblaient familiers. Pourquoi y consacrer du temps ? Qui serait intéressé par ces clichés ? »

 

Mais le photographe insiste. Il en parle à Léo et à sa femme. Là encore, la réaction est la même. Pourquoi deviendraient-ils les stars ou les héros d’un livre ou d’une série photo ? Et puis après tout pourquoi pas… Loïc Mazalrey se lance alors dans une série photo du quotidien de la vie du couple d’agriculteurs. Un travail d’une année où le photographe a choisi de suivre les temps forts de la vie agricole : les foins, les moissons, le cochon, les foires aux veaux… Mais aussi la vie quotidienne, le lever aux aurores, la lecture du Paysan Tarnais et de la presse locale, les repas…

 

« L’idée d’un livre réalisé à partir des photos prises par Loïc est rapidement venue dans nos esprits. Nous nous sommes mis à la recherche d’un éditeur. Nous avons rencontré les éditions De Borée qui ont eu un coup de cœur pour les clichés. Mais ils ont aussi souhaité ajouter des textes. » Et c’est là que les talents d’écriture de la journaliste peuvent s’exprimer. « J’étais plutôt resté en marge par rapport à ce travail purement photographique. Ma position n’était pas évidente et je ne voulais pas m’enfermer dans l’univers familial. » Emilie Delpeyrat commence donc un travail d’écriture. « J’ai voulu faire d’eux des grands-parents universels, avec des textes qui parlent au plus grand nombre, sans se faire envahir par l’émotion de ce que je pouvais voir. »




Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Ruralité : «manifestation virtuelle» de la FNSEA et de la FNC (chasseurs) le 12 juin

La FNSEA et la FNC (fédération des chasseurs) appellent à une «manifestation virtuelle» le 12 juin pour «faire…

Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
Les parlementaires à l'écoute de la FDO du Tarn
Les acteurs de la production ovine ont invité sénateurs et députés à Montredon-Labessonnié vendredi 28 mai. L’occasion d’échanger…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais