Aller au contenu principal

Démographie
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn

Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus peuplée. Chaque année de 2013 à 2019, elle a gagné l’équivalent de la ville de Castres.

Population municipale au 1er janvier 2019 et évolution entre 2013 et 2019
© Insee

Avec 389 844 habitants au 1er janvier 2019, le Tarn est le 5e département le plus peuplé de la région Occitanie, derrière la Haute-Garonne, l’Hérault, le Gard, les Pyrénées-Orientales et devant l’Aude. Parmi les 101 départements français, le Tarn occupe la 60e place. Quatre habitants sur dix résident dans les trois principales agglomérations (unités urbaines), celles d’Albi qui compte 73 000 habitants, de Castres qui dépasse les 57 000 habitants et Mazamet qui passe sous la barre des 25 000 habitants.

La population augmente à l’ouest

La population du département augmente de + 0,3 % en moyenne par an entre 2013 et 2019, grâce à l’excédent migratoire (+ 0,5 % par an). Elle progresse surtout dans l’ouest du département qui profite de la proximité avec Toulouse. La population augmente fortement dans des communes situées le long de l’autoroute A68 reliant Toulouse à Albi, telles Gaillac (+ 1,1 % par an) et Saint-Sulpice-la-Pointe (+ 1,6 %), ou plus au sud à Graulhet (+ 1,4 %). La majorité des communes situées à l’est ou au sud de Castres perdent des habitants.
La population se stabilise dans l’agglomération d’Albi, principale agglomération du département, où l’attractivité, résultant d’arrivées supérieures aux départs, compense tout juste un solde naturel négatif dû à des naissances moins nombreuses que les décès.
Les agglomérations de Mazamet (- 0,4 % par an) et de Carmaux (- 0,2 %) perdent des habitants entre 2013 et 2019. Celle de Mazamet présente un solde naturel négatif et ne gagne pas d’habitants au jeu des migrations, alors que dans l’agglomération de Carmaux, l’excédent migratoire est positif mais reste insuffisant pour compenser le déficit naturel.
Les agglomérations de Castres et de Gaillac gagnent des habitants grâce à des arrivées plus nombreuses que les départs. Celle de Castres est la seule agglomération tarnaise à avoir autant de naissances que de décès entre 2013 et 2019. La croissance de la population de l’agglomération de Gaillac s’explique par le dynamisme de sa ville-centre (+ 1,1 %).

La croissance ralentit

Dans le Tarn comme en Occitanie et en France, la croissance de la population ralentit sur la période récente (2013-2019) par rapport à la précédente (2008-2013). Elle passe de + 0,5 % à + 0,3 % par an.
Ce ralentissement est prononcé dans l’agglomération de Gaillac et la population de l’agglomération d’Albi n’augmente plus. Dans ces deux agglomérations, l’attractivité diminue et le solde naturel se détériore. La baisse de la population se poursuit dans l’agglomération de Carmaux au même rythme que sur la période précédente mais s’accélère dans celle de Mazamet. 
L’agglomération de Castres est la seule où la dynamique est positive : la population repart à la hausse, mettant fin ainsi au déclin démographique de la période 2008-2013 (- 0,2 %).

Population municipale au 1er janvier 2019 et évolution entre 2013 et 2019
  Population 
2019
Population
2013
Totale Due au solde naturel Due au solde migratoire
Tarn
Occitanie
France métropolitaine
389 844
5 933 185
65 096 768

381 927
5 683 878
63 697 865

+ 0,3
+ 0,7
+ 0,4

- 0,2
+ 0,1
+ 0,3

+ 0,5
+ 0,7
+ 0,1

Aire d’attraction des villes (1)          
Albi
Castres
Gaillac
Graulhet
Mazamet
Lacaune (2)

137 975
104 695
22 603
15 508
12 918
5 245

135 528
104 472
21 297
14 381
13 219
5 238

+ 0,3
+ 0,0
+ 1,0
+ 1,3
- 0,4
+ 0,0

- 0,2
- 0,1
- 0,2
- 0,1
- 0,8
- 0,7

+ 0,4
+ 0,1
+ 1,1
+ 1,3
+ 0,4
+ 0,7

Principales unités urbaines (top 5)          

Albi
Castres
Mazamet
Gaillac
Carmaux

73 073
57 268
24 547
18 721
18 334

72 613
56 311
25 153
17 674
18 525

+ 0,1
+ 0,3
- 0,4
+ 1,0
- 0,2

- 0,2
- 0,0
- 0,3
- 0,2
- 0,5

+ 0,3
+ 0,3
- 0,1
+ 1,1
+ 0,3

Principales communes (top 10)          
Albi
Castres
Gaillac
Graulhet
Lavaur
Mazamet
Carmaux
Saint-Sulpice-la-Pointe
Saint-Juéry
Labruguière

48 902
42 079
15 265
12 844
10 879
9 996
9 782
9 336
6 694
6 506

49 342
41 636
14 334
11 807
10 691
10 118
9 688
8 484
6 749
6 442

- 0,1
+ 0,2
+ 1,1
+ 1,4
+ 0,3
- 0,2
+ 0,2
+ 1,6
- 0,1
+ 0,2

- 0,3
- 0,1
- 0,3
- 0,1
- 0,1
- 0,8
- 0,6
+ 0,4
+ 0,0
- 0,1

+ 0,2
+ 0,2
+ 1,3
+ 1,5
+ 0,4
+ 0,6
+ 0,8
+ 1,2
- 0,2
+ 0,3

(1)Dont la commune centre est dans le département    (2)Y compris les communes d’un autre département
Source : Insee, recensements de la population, état civil

Les aires d’attraction des villes tarnaises

Le Tarn compte six aires d’attraction des villes dont la commune centre est située dans le département. Ces six aires hébergent 298 944 habitants qui ne sont pas tous tarnais, car l’aire de Lacaune empiète légèrement sur le département de l’Aveyron. Entre 2013 et 2019, seule l’aire de Mazamet perd des habitants (- 0,4 % par an), en raison d’un fort déficit naturel alors qu’elle gagnait de la population entre 2008 et 2013 (+ 0,2 %). Les aires d’attraction de Graulhet (+ 1,3 %) et de Gaillac (+ 1,0 %) sont les plus dynamiques grâce à des excédents migratoires particulièrement élevés. 
Par rapport à la période 2008-2013, la croissance démographique ralentit dans les aires d’Albi et de Gaillac. En revanche, le bilan démographique s’améliore fortement pour les aires de Graulhet et de Lacaune, même si cette dernière ne gagne toujours pas d’habitants. Enfin la population reste stable dans l’aire de Castres, alors que la situation démographique se dégrade entre les deux périodes dans celle de Mazamet.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
La filière ovine montre tout son potentiel aux jeunes
Une cinquantaine d’élèves des établissements d’enseignement agricole de la région ont participé à la 17ème finale…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais