Aller au contenu principal

Made in viande
Un franc succès pour la rando portes ouvertes

La section bovin viande de la FDSEA proposait un parcours de 4,5 kilomètres avec trois visites de ferme le samedi 29 mai. Le grand public, venu de tous horizons, a répondu présent.

Après une édition 2020 annulée et de longs mois dans le flou, les journées Made in Viande ont rallumé la flamme avec une nouveauté à Lédas-et-Penthiès. «Depuis trois éditions, on accueillait les scolaires mais l’apprentissage a été vraiment bousculé, note le président de la section bovin viande Francis Rouquette. Alors nous avons décidé de proposer une randonnée ponctuée de visites d’élevages.» 

Inscription échelonnée avec des horaires

Organisée dans un cadre sanitaire qui a évolué au dernier moment, la randonnée a rencontré un fort succès. «Nous avons augmenté le plafond de 100 à 150 personnes mais nous avons dû quand même refuser des inscriptions, précise Francis Rouquette. Les masques, le gel hydro-alcoolique, des départs décalés étaient prévus. Le lieu du repas, en plein air au bord d’un lac, garantissait d’avoir de l’espace.» L’organisation s’est faite avec l’association du feu de la Saint-Jean de Lédas et l’association du Moulin de Penthiès dont le lieu était sur le parcours avant une première collation. 

Une vraie découverte

Les fermes qui faisaient office d’étapes de la randonnée ont accueilli «beaucoup de familles avec des enfants, qui ont adoré découvrir les animaux, précise Francis Rouquette. Il y avait également des anciens agriculteurs et des gens vraiment novices qui s’intéressent à ce que l’on fait. On a pu discuter et on sent que les gens sont intéressés sur la proximité, le bien-être animal.» Lors des trois étapes, les éleveurs ont montré leur engagement dans la traçabilité. 
Pour Francis Cavalier, à l’inverse des gens du coin déjà avertis, «les citadins ont posé des questions sur le label, le bien-être animal, la qualité. Ils ont compris pourquoi les veaux tétaient leur mère sans aller au pré.» Sur son étape, les enfants ont pu approcher vache et veau avec entrain.  De quoi ranger certains pans de l’imaginaire au placard et donner plus de concret à ce qu’est une ferme dans l’esprit du grand public. Selon l’éleveur, le couplage de l’activité randonnée et visite a aidé à la réussite de la journée : «Le jumelage des deux est porteur !». Il y en avait pour tous les goûts ce samedi.

Des horizons nouveaux

En effet, les organisateurs ont invité des artistes et artisans d’art locaux pour régaler les yeux en même temps que les papilles. Sculptures, peintures et vitraux composaient la décoration sur les bords du lac. Les bons produits issus de l’atelier de découpe Barrou complétaient le tableau. Francis Rouquette a apprécié la présence de la députée Roques-Etienne, du sénateur Bonnecarrère et de Mme Bibal suppléante du conseiller départemental. «On a aussi eu des randonneurs originaires de Normandie !» fait remarquer l’éleveur.

Faire ressentir la passion 

L’étape de midi était organisée sur la ferme de Nicole Assier à Lédas. Pour l’agricultrice, cet événement est très positif : «En expliquant mon travail sur la génétique limousine et sur le troupeau d’ovins viande, j’ai présenté un métier-passion. Cette journée Made in Viande était vraiment super ! François Orféo (Maison de l’élevage) a abordé le travail de sélection pour un public intéressé. De quoi savourer encore plus la viande offerte à la dégustation que les plus gourmands ont pu compléter en achetant un hamburger confectionné par l’atelier de découpe Barrou. Leurs steaks hachés étaient excellents !» pointe l’éleveuse qui a apprécié la présence d’autres producteurs (miel, crêpes, fromages et glaces au lait de brebis,…) 

Une vraie réussite

L’agricultrice a perçu des marques de soutien franches dans les interrogations sur les prix : «l’écart entre ce que l’on nous paye la viande et le tarif en rayon a surpris le public» venu des alentours mais aussi de Marseille ou de Lyon. Les propriétaires de gîtes et leurs occupants étaient donc également de la partie pour cet évènement ou «tout le monde a aidé et participé», note Nicole Assier. L’éleveuse se dit «partante pour aider lors de la prochaine édition qui pourra se faire sur d’autres fermes.» Pour le public aussi, le verdict est sans appel : «les randonneurs nous ont demandé de recommencer l’an prochain», souligne Francis Rouquette. Dans le contexte actuel de marché insatisfaisant, cette requête et les échanges «réchauffent le cœur. Le bilan est très positif !». 

Les JA mobilisés pour Made In Viande

Les Jeunes Agriculteurs de Puylaurens-Cuq-Toulza ont organisé une porte ouverte avec le grand public le mercredi 26 mai 2021. Il s’agissait d’une après-midi de visite sur la ferme familiale des Semenou, spécialisée en viande bovine, à Montgey. Les visites se sont déroulées sous formes d’ateliers ouverts à tous de 14h à 17h. L’évènement était totalement gratuit. Cette après-midi, a été l’occasion pour le grand public de découvrir le métier d’éleveur autour de différentes animations ludiques. Cette rencontre a permis par la visite de l’exploitation et des animations, d’appréhender le monde de l’élevage, l’alimentation, les soins aux animaux, le travail à la ferme, et de comprendre le cheminement de la matière première agricole jusqu’au produit transformé. La visite s’est conclue par une dégustation de Veau du Lauraguais qui a ravi les papilles des petits comme des grands. Pour les Jeunes Agriculteurs, «c’est important de montrer notre savoir-faire, la transparence de notre métier et le bien-être des animaux dans le contexte actuel» car «ces rencontres permettent de rapprocher le grand public du milieu rural». 
Jeunes Agriculteurs 81
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais