Aller au contenu principal

Aménagement
Un nouveau spot de nature autour de la Gravière

Dans la commune de Serviès, il sera prochainement possible de se balader autour du lac de la Gravière. Un chemin piéton est prévu, avec également un coin réservé à la biodiversité. 

Denis Barbera, maire de Serviès aux côtés d'Hélène Aussagues, 1ère adjointe.

Au bord de la D49 qui traverse la commune de Serviès, au sud-ouest de Lautrec, le lac de la Gravière impressionne par sa vaste étendue. Le lac et son terrain s’étendent sur plus de 30 hectares. Dans la commune, on veut absolument préserver ce coin de nature unique, qui abritait il y a plusieurs années une gravière. C’est dans ce sens que le maire de Serviès, Denis Barbera, et son équipe ont travaillé en collaboration avec les fédérations de chasse et de pêche pour autoriser le rachat du lieu par ces derniers. Auparavant, le terrain était privé et appartenait à une habitante de la commune. Il y a un an, celui-ci a été racheté et la réflexion du devenir du site a maintenant commencé. «On va organiser des réunions avec les agriculteurs, les pêcheurs et les chasseurs. Ce projet est l’affaire de tous et tout le monde pourra apporter ses idées», souligne Denis Barbera.

Un lieu pour observer la biodiversité

L’envie de l’ensemble des décisionnaires est de créer un haut lieu de la biodiversité ainsi qu’un coin de promenade pour les habitants du secteur mais aussi du département et de la région. “Il y aura certainement un chemin piéton qui fera tout le tour du lac ainsi qu’un endroit fermé au public et réservé au développement de la biodiversité.” Les scolaires seront aussi amenés à venir étudier la biodiversité autour du lac. La volonté du maire a toujours été de conserver au maximum l’aspect naturel du lieu. “On a vu passer divers projets de construction ces derniers temps mais ça ne correspondait pas à ce qu’on voulait pour le lac. Il faut que cela reste un coin le plus naturel possible. Le projet va maintenant s’inscrire dans la continuité de ce qu’on a fait à côté du stade, avec l’espace loisirs. Mais ce n’est pas un projet concurrentiel des autres lieux de nature que l’on peut retrouver autour de la commune. C’est complémentaire de tout ce qu’il y a déjà”, souligne Denis Barbera.
Aucune date de fin de réalisation n’est pour le moment prévue, le maire ajoutant simplement que le projet s'inscrira sur “le long terme”.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Modèle 6150 de chez Case IH : Confort et efficacité
Agriculteur à Rabastens, Emmanuel Todeschi moissonne 740 ha dont 200 ha sur l’exploitation. Lors des périodes de moissons, il…
Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais