Aller au contenu principal

Une convention pour les pompiers volontaires agriculteurs

Lundi 17 décembre était organisée une signature de convention pour les sapeurs-pompiers volontaires exploitants agricoles entre Christophe Saulières, président du service de remplacement du Tarn, Pascal Pelissou, représentant départemental de l’organisme Vivea fonds d’assurance formation des actifs non-salariés agricoles et Michel Benoit, président du conseil d’administration du SDIS du Tarn.

© Le Paysan Tarnais

Chaque jour dans le Tarn, le Service départemental d’incendie et de secours intervient 64 fois soit 23 318 interventions en 2017. Plus de 80 % des interventions sont liées au secours à personne. Le SDIS 81 est constitué de 235 sapeurs-pompiers professionnels et de 1275 sapeurs-pompiers volontaires. Les 3/4 des 31 centres de secours du Tarn ne comptent que des volontaires qui doivent comme les professionnels se former tout au long de leur engagement. Ce sont des hommes et des femmes qui en plus de leur vie professionnelle et personnelle décident de s’engager pour aider les autres. Cette convention va permettre aux sapeurs-pompiers volontaires exploitants agricoles de s’absenter pour suivre leurs formations sans que l’activité de leur exploitation soit perturbée. Elle s’inscrit dans la mise en œuvre de la convention cadre signée entre le ministère de l’intérieur et le service de remplacement. A ce jour, ils sont 28 à pouvoir bénéficier de ce dispositif à condition d’adhérer au service remplacement. Concrètement le sapeur pompier volontaire agriculteur adhérent peut dans la limite de 20 jours par an faire appel à cette convention qui lui permettra d’assurer le cofinancement du salarié agricole mis à disposition par le service remplacement pendant sa formation de SPV. Le cofinancement est assuré par le SDIS 81 qui finance le remplacement et Vivea qui subventionne la formation organisée par le SDIS 81. L’agriculteur quant à lui renonce à percevoir les indemnités de stagiaire pendant sa formation. Les centres de secours tarnais dans les territoires ruraux manquent de sapeurs-pompiers volontaires. Cette convention concourt à la pérennisation du volontariat, enjeu majeur de société.

A. Renault

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Loup : 2022 ne devra pas ressembler à 2021 !
Les constats de présence ont été multipliés par dix l’an dernier, dans le Sud-Est du département.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais