Aller au contenu principal

Une légumerie voit le jour dans le Tarn

Terra Alter Pays d’oc vient de voir le jour. La structure nationale déclinée dans le Tarn gère des projets de légumeries pour commercialiser des produits bio locaux.

© Terra Alter

Fin décembre, a eu lieu l’inauguration de la légumerie bio Terra Alter Pays d'Oc sur la ferme de Vindrac à Montans en présence de nombreux élus et acteurs économiques et agricoles du territoire. Le projet Terra Alter Pays d'Oc, porté par Guillaume Manero et Franck Tomaszczyk vient de voir le jour sur la commune de Montans, dans les locaux de la ferme de Vindrac. C’est dans l’esprit de Terra Alter Gascogne, une plateforme de collecte, transformation et commercialisation de fruits et légumes bio et locaux qui se trouve à Marciac (Gers) et d’un projet identique dans le Haut-Rhin, que la SCOP Terra Alter Pays d'Oc a pour vocation, depuis Montans, de permettre l’approvisionnement de la restauration collective (écoles, collèges, hôpitaux, restaurants, primeurs, etc.), de grandes et moyennes surfaces, de magasins bio ou d'épiceries fines en fruits et légumes bio prêts à l’emploi. « On parle de produit en 4ème gamme, c'est-à-dire lavés, pelés, mis sous vide en barquette « précise Guillaume Manero.

L’entité Terra Alter permet de mutualiser un certain nombre de moyens entre les différentes légumeries : outils de communication, process, études de marchés. « La méthodologie est la même pour chaque structure » explique Guillaume Manero.

Aujourd’hui, 50% des produits qui sortent des légumeries Terra Alter en France sont utilisés par la restauration collective. « La restauration collective apprécie de genre de produits et la façon dont ils sont proposés : pour les cantines, c’est un gain de temps et un produit adapté aux usages, avec moins de perte. En gros, une cantine peut transformer 100% du produit qu’elle achète. Pas de gaspillage et moins de déchets. »

 

 

Le système Terra Alter est basé sur des règles de commerce équitable. Un contrat est signé avec les producteurs pour une durée de trois ans. Les producteurs proposent des volumes, et la légumerie s’engage à les acheter sur la base de prix fixes et calculés sur la base des coûts de production et d’une marge.

Dans le Tarn, les maraichers locaux qui sont parties prenante du projet (dans un rayon pour l’instant de 30 km autour de Montans) sont organisés en association de producteur avec le soutien de la Chambre d’agriculture. L’association OPLA (O petits légumes d’Autan) a été créée fin décembre. Terra Alter et la Chambre d’agriculture leur permettent d’assurer une mise en marché, mais coordonnent aussi la mise en culture selon les besoins et le travail sur les coûts de production pour déterminer les prix payés aux producteurs.




Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais