Aller au contenu principal

Dégâts
Une mission d'enquête lancée suite aux orages de la nuit du 29 au 30 août

Plusieurs communes de la région de Montredon-Labessonnié ont été touchées par de fortes précipitations dans la nuit du 29 au 30 août. La FDSEA du Tarn s'est mobilisée. Une visite terrain était organisée le 5 septembre.

Le 5 septembre, la DDT était sur le terrain pour constater les dégâts provoqués par fortes pluies de la nuit du 29 au 90 août.
Le 5 septembre, la DDT était sur le terrain pour constater les dégâts provoqués par fortes pluies de la nuit du 29 au 90 août.
© Le Paysan Tarnais

Après la sécheresse, les terres agricoles ont souffert du gel. Après le gel, une partie de notre territoire a été anéanti par la grêle. Définitivement, Madame météo s'acharne sur les terres tarnaises avec dernièrement des orages des plus violents, apportant des pluies quasi diluviennes !

C'est le constat fait par les exploitants agricoles situés sur une zone partant de Montredon à la vallée du Tarn et du Rance. En effet, dans la nuit du 29 au 31 août 2012, de fortes précipitations ont raviné le pied de la montagne tarnaise, provoquant des pertes de fond importantes.

A la demande de la FDSEA du Tarn, l'administration est venue dresser le constat de ces dégâts dans le cadre d'une mission d'expertise mercredi 5 septembre. Cette mission d'expertise visait, à effectuer un constat sur les pertes de fond (ravinement et remontée de sol, dégâts sur clôtures) et de classer la zone en calamité agricole suite aux fortes précipitations du 29 au 30 août 2012.

Si le département est reconnu aux calamités agricoles, alors une demande d'indemnisation pourra être formulée. L'administration indemnise pour la remise en état des terres sur présentation de factures si le travail a été effectué par une entreprise ou sur la déclaration des heures passées par l'exploitant.

Il faut préciser que pour être éligible, il faut déclarer un seuil minimum de dégâts de 1 000EUR.

Dans cette procédure, le barème de calcul utilisé est de :

- 22EUR/heure pour un tracteur

- 9EUR/heure pour l'exploitant

Un dossier sera donc éligible si, il y a au moins 32,25 heures de travail pour remettre en état la « perte de fond ».

L'indemnisation se fait au prorata des dégâts et du temps passé déclarés soit :

- 35% d'indemnisation pour la remontée de sol

- 30% pour la remise en état des clôtures

Attention car l'achat de semence, les dégâts sur le cheptel ne sont pas pris en compte dans cette démarche.



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais