Aller au contenu principal

Une unité de méthanisation sèche inaugurée au Gaec de Trévi à Anglès

Mercredi 6 juillet, le Gaec de Trévi à Anglès inaugurait avec le parc régional naturel du Haut-Languedoc, l'association Eden et la Scop Aria Energie, son unité de méthanisation sèche.

Il y avait foule au Gaec de Trévi à Anglès, le mercredi 6 juillet, à l'occasion de l'inauguration de l'unité de méthanisation sèche construite sur l'exploitation agricole. L'unité de fonctionne depuis maintenant un an. C'est un procédé discontinu, par voie sèche qui traite environ 2 000 tonnes de fumiers par an issus de trois exploitations partenaires.

Philippe Jougla, un des trois associés du Gaec a détaillé, à cette occasion, l'origine du projet et les nombreuses étapes. Tout a commencé en 2009. A l'époque, les associés du Gaec réfléchissent à une diversification de leur activité. Deux productions sont présentes sur l'exploitation : un atelier bovin viande et un troupeau ovin lait. «Nous avions tous entre 35 et 40 ans et nous nous sommes lancés dans la construction d'une bergerie. Puis, nous nous sommes demandés ce que nous pouvions faire, une fois la bergerie achevée, pour diversifier notre activité. Nous avions trois possibilités : s'agrandir se lancer dans la vente directe ou trouver une diversification technique. Pour la première solution, ce n'était pas notre philosophie de chercher à «manger le voisin». Pour ce qui est de la vente directe, nous n'avions pas le caractère commercial nécessaire à ce type de diversification. Nous nous sommes donc orientés vers les aspects techniques et nous nous sommes intéressés à la production de biogaz.»

En 2009, le parc régional du Haut-Languedoc mettait en place un Plan Climat Energie et réfléchissait à un outil collectif de méthanisation. «Nous avons mis ce projet à l'échelle de notre exploitation» explique Philippe Jougla. «Nous avions une idée très précise de l'importance de l'électricité sur une exploitation agricole. Les hivers sont rudes et entre 2008-2009, nous avons subi cinq jours sans électricité. Cela a sans conteste participé à la réflexion.» Le projet est donc lancé et entre les phases d'étude et de construction, il faudra attendre 2015 pour voir naître l'unité de méthanisation sur l'exploitation. Philippe Jougla, pour l'anecdote a mesuré la hauteur du dossier final : 32 centimètres de haut ! «C'est moins que celui de la PAC !» a plaisanté Philippe Jougla, devant le préfet du Tarn, présent pour l'occasion.

A. RENAULT

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Le plus court chemin pour se régaler à la cantine
La dixième édition du salon Rest & Co a permis aux producteurs et transformateurs tarnais de rencontrer les acheteurs de la…
L'élevage bovin tarnais à l'honneur sur les concours
Voici les résultats obtenus par les élevages tarnais engagés dans les concours nationaux blonde d’Aquitaine, gasconne des…
Gasconne : l'excellence tarnaise récompensée
L’élevage conduit par Évelyne et Serge Esteveny a été récompensé des Sabots d’or pour la deuxième fois de son histoire à l’…
Border Disease : dépister pour mieux lutter
Des analyses sur lait de tank sont proposées pour repérer la maladie. Le coût de cette opération est pris en charge par le…
75è congrès FNSEA : les trois défis de l'agriculture
Christiane Lambert a précisé aux 1 200 délégués présents et au ministre de l’Agriculture les trois défis auxquels l’agriculture…
Ail rose de Lautrec : une année compliquée après une année record
La récolte 2021 est marquée par de faibles rendements du fait, notamment, d’une météo compliquée. La qualité reste au rendez-vous.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais