Aller au contenu principal

Bovins
Veau Label Rouge : un nouveau programme opérationnel de la PAC

Le programme vise à prendre en charge les surcoûts liés à l’achat d’animaux reproducteurs et à la certification.

La filière du veau Label rouge a obtenu un programme opérationnel de la Pac, ouvrant accès à 13.5 millions d’euros d’aides pour la période 2024-2027, a annoncé la fédération Fil rouge (Labels rouges en viandes de boeuf, veau et agneau) dans un communiqué du 21 mai. L’objectif est d’aider les éleveurs à mieux valoriser leurs veaux et améliorer leur revenu pour maintenir cette production de qualité. Ce programme prendra en charge deux types de surcoûts liés au Label rouge. Le premier concerne l’achat d’animaux reproducteurs de race pure issus d’un programme de sélection approuvé, à hauteur de 46% du coût HT pour les mâles et de 32% pour les femelles. Enfin, le programme financera également le surcoût lié à la certification, sur le principe d’un forfait selon le nombre d’animaux : 2 125€ entre 5 et 18 veaux labellisables, 4 413€ entre 19 et 37 veaux et 8 560€ entre 38 et 171 veaux. Le programme s’adresse aux éleveurs adhérents de 24 organisations de producteurs (OP) réparties dans les principaux bassins de production (Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Auvergne-Rhône-Alpes et Bretagne).

Le veau fermier du Lauragais exclu

Cette nouveauté concerne donc les éleveurs tarnais et occitans, et notamment les adhérents de l’interprofession régionale du Veau d’Aveyron et du Ségala (Irva). “Ce soutien financier est justifié par de nombreux efforts qu’acceptent les éleveurs en veau label, priorisant sur la qualité, alors que leurs situations au niveau de la PAC s’est dégradée et que les charges ont bondi depuis 2020, réagit l’Irva dans un communiqué, ce soutien aux OP et à leurs éleveurs, versé fin 2024 et début 2025, est donc le bienvenu ! Il sera un complément nécessaire, voire indispensable, mais ne remplaçant pas les efforts des filières commerciales sur le revenu des éleveurs. En effet, les augmentations ces dernières années des charges courantes et la forte baisse des aides PAC, a généré un différentiel devenu insupportable pour les éleveurs Label, certains jetant l’éponge de la qualité. Cependant, nous constatons ces dernières semaines une nette augmentation des prix d’achat des veaux Label, qui est amenée à se poursuivre dans les prochains jours, ce qui démontre l’attachement des principales filières commerciales à ce produit de qualité et à vouloir le faire perdurer chez les éleveurs du Ségala.” En revanche, pour le Veau fermier du Lauragais, le seuil fixé ne permettra pas aux éleveurs de la coopérative d’en bénéficier. “Le seuil est à 3 000 veaux vendus, et on est à 1 000, constate Romain Biau, président de la coopérative, c’est dommage car ce qui a été annoncé est une bonne chose pour les éleveurs mais FranceAgriMer a décidé d’instaurer des seuils, alors que la profession n’était pas pour, afin d’inclure tout le monde. On a en tout cas fait un courrier aux sénateurs du département pour dresser ce constat et voir s’il est possible de faire quelque chose pour nous.”

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Mise en oeuvre du tarif réduit du GNR : ce que vous devez savoir

À compter du 1er juillet 2024, les agriculteurs pourront bénéficier d’un tarif réduit sur le gazole non routier (GNR)…

Une récolte "correcte" pour oublier les années difficiles

Le syndicat de défense est revenu sur les résultats de la campagne et sur les projets à venir pour préserver le dynamisme de…

Loup: Etats membres divisés, révision du statut de protection probablement reportée

Les ambassadeurs des États membres ne sont pas parvenus lors de leur réunion du 15 mai à un accord sur la révision du statut…

Après la manifestation, des dégâts chez les agriculteurs

La manifestation anti-autoroute du 8 juin n'est pas sans conséquence pour les agriculteurs.

Arsoé : "Continuer à chercher de l'activité en élevage"

Trois questions au président de l’Arsoé de Soual, Michaël Meyrueix, après l’assemblée générale de la coopérative le 24 mai…

FDSEA et JA81 : "nos produits ont un prix non négociable"

Les deux syndicats tarnais avaient convié le 17 mai les directeurs des GMS du Tarn pour parler coût de production, prix de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 96€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais