Aller au contenu principal

Machinisme
Vinovalie lance un vignoble pilote en taille rase aléatoire

Le Paysan tarnais a rencontré Francis Terral, vice-président de Vinovalie, pour faire le point sur la réflexion entamée par la coopérative sur la mécanisation des techniques de taille et la démarche qui en découle.

Plusieurs viticulteurs expérimentent actuellement différentes techniques de mécanisation de la taille. Comment Vinovalie accompagne-t-elle ses adhérents dans ces réflexions ?

Francis Terral : Au sein des caves coopératives de Rabastens et de Técou, comme dans tout le vignoble gaillacois, quelques viticulteurs se sont effectivement penchés sur la question de la mécanisation de la taille. Cette démarche répond à une réflexion capitale sur le raisonnement des charges, notamment sur des productions moins bien valorisées, comme les vins IGP ou sans IG. Une commission technique a donc été mise en place sur les 4 caves de Vinovalie pour étudier en détails ces pratiques et avoir une idée plus précise de leur pertinence. Bien entendu, ce travail est réalisé en étroite collaboration avec les œnologues des caves et l’appui technique de l’IFV Sud-ouest. A un rendement de 120 / 150 hl / ha, les raisins produits par la vigne ont des propriétés bien spécifiques. Quelles vinifications ? Pour quels vins ? Pour quelles cibles ? Il est important d’avoir une stratégie de commercialisation derrière. Il faut que nous sachions adapter les propriétés organoleptiques de ces vins aux demandes du marché. L’idée étant toujours de venir occuper une nouvelle place, sans faire de concurrence aux produits existants bien-sûr !

Vous allez aller jusqu'à la mise en place d'un vignoble expérimental pilote ?

Francis Terral : Oui, pour structurer un peu les choses autour de la mécanisation de la taille, nous allons mettre en place plusieurs parcelles de vignes pilotes, conduites spécifiquement pour la taille rase aléatoire. Nous en suivrons de près la rentabilité technico-économique. L’idée n’est pas seulement d’avoir une vitrine, mais vraiment une expérimentation reproductible par la preuve. C’est indispensable si l’on veut que les viticulteurs se l’approprient. La mécanisation de la taille n’est pas un mince pari : la vigne est une culture pérenne, on ne peut pas se lancer dans une telle démarche à la va-vite. Il faut que cette stratégie soit durable !

Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

La famille Gayraud tourne la page de sa vie de concessionnaire
Après plus d’un demi-siècle passé à vendre des engins agricoles, la famille Gayraud se recentre sur ses magasins Espace Émeraude…
Un capteur connecté en test avec Caste Aliment
L’entreprise de Mirandol mène un projet pilote avec l’entreprise Nanolike chez un éleveur de poules pondeuses à Villemur-sur-Tarn…
La filière œufs recherche des éleveurs de poulettes
Virginie Rouillon, chef du marché Volailles chez Caste explique l’intérêt de cet atelier.
Opération séduction pour l'agneau tarnais dans les cantines du département
Les collégiens du département ont pu goûter l’agneau tarnais de qualité grâce à une opération de promotion portée par l’…
De la qualité à la foire concours de Jarlard
Huit veaux ont été primés lors de la foire concours organisée par le marché de Jarlard, ce mardi 8 juinà Albi
Les parlementaires à l'écoute de la FDO du Tarn
Les acteurs de la production ovine ont invité sénateurs et députés à Montredon-Labessonnié vendredi 28 mai. L’occasion d’échanger…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais