Aller au contenu principal

Vinovalie perd le match en Angleterre mais rebondit en France

L’union de caves coopératives viticoles Vinovalie était en assemblée générale à Técou cette année. Les résultats de la dernière campagne ne sont pas très bons à l’export, notamment en Angleterre.

Les membres de Vinovalie étaient réunis le 10 février à Técou.
Les membres de Vinovalie étaient réunis le 10 février à Técou.
© Le Paysan Tarnais

Pour Vinovalie, l'union de caves coopératives viticoles, le bilan de la dernière campagne est en demi-teinte. La faute, notamment, à l'export. C'est le secteur qui a le plus souffert cette année. « Après deux ans de forte progression, nous achevons l'exercice sur un chiffre d'affaires équivalent à l'année dernière » a expliqué Jean Treil, son président, au cours de l'assemblée générale de la structure.
Jacques Tranier, le directeur général a commenté les chiffres. « L'export est le service qui a accusé le coup sur cette troisième année (depuis la création de Vinovalie NDLR), après avoir performé respectivement de + 20 % la première année et de + 40 % la seconde. Notre équipe a réalisé le même chiffre que l'année N-1. »
La crise économique, et principalement la dévaluation de la livre sterling, a pesé sur les résultats de Vinovalie, puisque l'Angleterre représentait 28 % du chiffre d'affaires export. La performance Outre Manche a été divisée par deux. Un chiffre décevant puisque les équipes tablaient sur une progression moyenne de 30 % par an sur les trois premières années.

Une intégration commerciale efficace
Passée cette déception, les autres résultats commerciaux en France sont plutôt bons. La conjoncture économique ne présageait pourtant rien de très bon pour le circuit traditionnel. « Nous avons eu la bonne surprise de constater les effets positifs de l'organisation commerciale de Vinovalie. Nous avons progressé de plus de 8% de chiffre d'affaires avec un prix moyen en hausse sensible.
Sur le secteur de la grande distribution, là encore, le ciel n'était pas dégagé. Le chiffre d'affaires est pourtant en hausse de 5% malgré la baisse sensible de marge arrière due à l'entrée en vigueur de la LME. Sur les vignobles de Fronton et Gaillac, la part de marché de Vinovalie dépasse les 50%. Sur Cahors, la marge de progression est encore importante.
« La garantie de traçabilité de nos fournitures et le volume d'activité, classent l'union de caves coopératives parmi les fournisseurs fiables du bassin de production sur le marché du gros vrac. » L'ensemble des volumes disponibles ont été commercialisés et Vinovalie a du avoir recours a une petite activité de négoce pour répondre à la demande.
L'activité de mise en « bag in box » s'est développée (+ 9%)grâce aux performances commerciales des équipes. Les perspectives sur ce plan sont encourageantes : « nous prévoyons une croissance sur 2009/2010 de plus de 20 %»a conclu Jacques Tranier.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Le sénateur Bonnecarrère à l'écoute des revendications des éleveurs laitiers à Puygouzon.
Lait : la FDSEA rencontre les parlementaires
 La FDSEA du Tarn a sollicité les députés et sénateurs du département pour présenter la situation tendue dans les élevages…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais