Aller au contenu principal

Yves Duteil à l'école de Lamillarié

A Lamillarié, la nouvelle école a été baptisée «Yves Duteil». Le chanteur compositeur interprète a d'ailleurs répondu présent pour célébrer l'inauguration de l'établissement, ce mercredi 11 mai.

Cette journée du 11 mai 2016 restera gravée à jamais dans la tête des élèves, des enseignants et des habitants. Yves Duteil a consacré la journée entière pour être présent à Lamillarié et plus précisément au sein de l'école flambant neuve. Le chanteur compositeur interprète est une personne très proche du monde rural et de l'école, comme le montrent son parcours et ses textes chantonnés dans de nombreuses écoles : «le petit pont de bois», «prendre un enfant par la main», etc...

Il a passé la matinée avec les enfants autour de diverses activités en classe afin de faire connaissance et échanger avec eux pour immortaliser ce moment si précieux à leurs yeux. Ensuite l'après-midi fut l'occasion pour les habitants de Lamillarié et le public, venus nombreux, environ 300 personnes, d'approcher l'artiste qui a pu s'exprimer devant eux. Hervé Boulade, maire de Lamillarié, fait le discours d'inauguration et remercie Yves Duteil d'avoir accepté que l'école porte son nom et d'avoir pris de son temps pour cette journée, avant de lui céder le micro.

Yves Duteil se réjouit que cette école porte son nom, surtout de son vivant, car souvent on utilise le nom de personnes disparues. Pour lui «c'est une marque de confiance et d'estime, c'est le début d'une relation et d'échanges avec les enfants, les enseignants et les élus locaux». Après avoir dévoilé l'inscription et le portrait peint d'Yves Duteil sur la façade de l'école, l'artiste s'est prêté à un jeu abécédaire orchestré par les élèves, sous le signe de l'humour et de la chanson, bien sûr, permettant l'échange entre tous, sous un chapiteau bondé où se sont mêlés rires et applaudissements.

Yves Duteil a pu expliquer sa volonté d'aider les enfants et ce à travers une association «APRES School» fondée en 2004 avec sa femme, Noëlle, à Pondichéry (Inde), après un tsunami. Cette association récolte des fonds pour permettre aux enfants démunis d'accéder à une formation scolaire digne de ce nom. La météo pluvieuse, en ce mercredi, empêcha le lâcher de pigeons, qui devait symboliser l'envol de messages adressés aux enfants de Pondichéry, préparés par les élèves de Lamillarié.

Ce baptême est le début d'un chemin avec Yves Duteil. «Beaucoup de projets sont orientés vers l'Inde pour aider les enfants de Pondichéry. Avec une ouverture sur le monde pour les élèves de Lamillarié, que de bonnes choses au niveau pédagogique se profilent !» exprime Anne Joly, une directrice d'école ravie. Mais Yves Duteil est repartit comme prévu en calèche quelque peu mouillé par les gouttes abondantes. La journée se termina sous le chapiteau, où un goûter fut servi et bien mérité pour les enfants et organisateurs de cette journée réussie malgré le temps.

Le choix du nom fut long à être décidé

Une boîte à idée fut proposée aux habitants du village pour trouver un nom pour leur école. Pendant ce temps, Anne Joly, sa collègue institutrice Virginie et les élèves cherchaient un nom qui pourrait bien les définir. Plusieurs inspirations se sont manifestées, notamment «pour les champs de maïs qui nous entouraient pourquoi pas Pop Corn, mais heureusement que le conseil municipal était là», s'exclame la directrice.

«Plusieurs noms tournaient autour du mot chant, et l'association s'est immédiatement faite dans la tête de l'inspectrice Mme Chartier, un chanteur qui a su défendre son village aussi bien que la langue française, il n'y en avait qu'un c'était : Yves Duteil», ajoute Anne Joly. Alors une lettre fut écrite avec les enfants et adressée à Yves Duteil, à laquelle l'artiste n'a pas manqué de répondre favorablement pour que cette école porte son nom. Il a également répondu présent sans difficulté à l'invitation pour cette inauguration.

Corr. Y. TAYAC




Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Plusieurs symboles matérialiseront ce baptême.

L’inscription «Ecole Yves Duteil Lamillarié» située au-dessus du porche d’entrée a été fabriquée grâce à des lettres en fer offertes par un artisan, Mr Bel. Corinne Chauvet, artiste albigeoise, a peint le portrait, très réaliste, d’Yves Duteil sur la façade avant de l’établissement. Un pont en bois fut confectionné par un parent d’élève pour faire allusion à la chanson «le petit pont de bois» d’Yves Duteil, qui l’a dédicacé sur demande des élèves. Une sculpture en plâtre a été réalisée dans la journée avec la main d’Yves Duteil serrant la main d’une élève, pour rappeler la chanson «prendre un enfant par la main» et symbolisant désormais la relation de cette école avec l’artiste.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Au Mas d’Aurel, l’histoire de famille perdure dans le temps 
Pour le primeur 2022, le domaine du Mas d’Aurel, à Donnazac, accueillera le public dès le jeudi 17 novembre. L’occasion de…
Influenza aviaire : 106 communes tarnaises sous protection
La préfecture a signé ce mardi 22 novembre un arrêté mettant fin à la zone réglementée temporaire et définissant trois zones.…
Le vignoble gaillacois à l'honneur pour le primeur
Comme chaque année, le programme des festivités pour fêter l’arrivée du Gaillac Primeur sera riche en 2022. L’occasion de…
Influenza : sept communes se rajoutent à la zone
La situation évolue dans le Tarn. Sept communes rejoignent les zones de protection. Une réunion s’est tenue ce mardi à Albi pour…
Le sénateur Bonnecarrère à l'écoute des revendications des éleveurs laitiers à Puygouzon.
Lait : la FDSEA rencontre les parlementaires
 La FDSEA du Tarn a sollicité les députés et sénateurs du département pour présenter la situation tendue dans les élevages…
Création de retenue : un réel frein économique
Jeudi dernier à Lautrec, le préfet du Tarn François-Xavier Lauch était en visite sur l’exploitation de Jean-Marc Requis, qui a…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais