Aller au contenu principal

Zones vulnérables : participez à la consultation publique sur Internet

Laissez vos commentaires sur le projet de délimitation du zonage sur le site de la DREAL avant le 18 décembre prochain.

© Le Paysan Tarnais

 

Depuis le 13 juin 2013, la France a été condamnée par la cour de justice de l’Union Européenne pour insuffisance de désignation des zones vulnérables dans les quatre bassins notamment pour le bassin Adour Garonne dont le département du Tarn fait partie. Afin d’éviter une nouvelle condamnation et des pénalités financières importantes, la France a décidé de réviser la délimitation de la zone vulnérable sur le bassin Adour-Garonne en date du 31 décembre 2012. Pour cela, elle a fait le choix de changer ses critères d’exigence en les renforçant.

Ainsi, le projet de délimitation du zonage prévoit le classement de 222 communes au total au lieu de 73 communes actuellement. Le projet de délimitation a été dévoilé avant l’été. FDSEA et JA du Tarn ont ainsi mené depuis de nombreuses actions syndicales pour faire entendre à l’administration, l’incohérence de ce nouveau zonage.

Le calendrier initial du ministère de l’Ecologie prévoit d’aboutir à un nouveau classement d’ici la fin du mois de décembre 2014. Les organismes institutionnels comme le conseil général, la chambre d’agriculture, sont à ce jour en train de donner leur avis.

Parallèlement, une consultation publique a été engagée sur le site de la DREAL Midi Pyrénées. Toute personne souhaitant contribuer au dossier en donnant son avis peut le faire jusqu’au 18 décembre prochain. N’hésitez pas à faire remonter vos commentaires directement en ligne sur www.midi-pyrenees.developpement-durable.gouv.fr.

Si vous ne le faites pas, d’autres le feront pour vous !

 

Quelques éléments repères d’arguments de la FDSEA et JA81

La FDSEA du Tarn s’oppose au choix du ministère de l’Ecologie à savoir de revoir les critères de classement du 2012.

- Déjà en 2012, nous refusions l’utilisation du percentile 90. Nous demandions un classement au bassin versant et pas à la commune.

- Le zonage 2014 doit être revu.

- Le seuil de 18 mg/l destiné à limiter l’eutrophisation continentale est sans fondement scientifique, sans justification écologique. Nous demandons que ce critère soit reconsidéré. A delà, nous demandons que ce seuil soit confirmé par un autre indicateur de l’état écologique des masses d’eau (teneur en oxygène, turbidité liée à la présence d’algues…).

- Si un zonage au bassin versant n’est pas possible, nous demandons le maintien de la tolérance des 30% pour classer une commune marginalement concernée par une masse d’eau contaminée.

- Le travail réalisé en 2012 au plus près du terrain pour déterminer l’origine des pollutions ou encore affiner les sous-masses d’eau vulnérables aux nitrates doit être repris dans la révision du zonage 2014.

 



Envie d'en savoir plus ? Lisez le Paysan Tarnais !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Pac 2023 : après 67 ans, l'agriculteur choisira entre aide Pac et retraite

Comme cela était pressenti, le ministre de l'Agriculture a finalement ouvert davantage que cela était prévu en septembre la…

Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais