Aller au contenu principal

AOC Gaillac et IGP Côtes du Tarn planchent sur la segmentation de l’offre

De nombreux sujets ont été abordés à l’occasion de l’assemblée générale des syndicats AOC Gaillac et IGP Côtes du Tarn notamment, la segmentation et la structuration de l’offre.

© Le Paysan Tarnais

Depuis plusieurs années, les syndicats AOC Gaillac et IGP Côtes du Tarn travaillent sur la structuration locale de l’offre et sur la segmentation des vins au niveau tarnais par rapport à l’offre régionale. Cette thématique fut une nouvelle fois un point central à l’occasion de l’assemblée générale des syndicats AOC Gaillac, AOC Gaillac Premières Côtes et IGP Côtes du Tarn, qui s’est déroulée le 28 avril à l’Inéopôle de Brens.

Les travaux d’analyses réalisés au niveau du bassin de production (dont son schéma organisationnel au travers de l’IVSO) laissent augurer «des axes de progrès» pour conforter l’identité et la valorisation des signes officiels de qualité du Sud-Ouest. «Il s’avère que la filière des vins du Sud-Ouest n’occupe pas les segments les mieux valorisés en IGP et AOC.» A l’instar du Comté Tolosan, l’GP Côtes du Tarn souffre d’un manque d’image et de notoriété.

Quelle serait, alors, la solution ? Pour les syndicats, la création d’une IGP socle et une montée en gamme au sein des AOC devraient permettre d’asseoir la stratégie différenciatrice et rémunératrice engagée par le vignoble. Un projet qui semble bien engagé puisque les fédérations régionales des IGP et des AOC se sont prononcées en faveur d’une telle structuration de l’offre vin du bassin de production, avec la conservation du Comté Tolosan.

Un travail qu’il convient de mener rapidement, apparemment, aux vues du retard pris par le bassin Sud-Ouest en comparaison à celui de Languedoc-Roussillon.

Une étape capitale pour le vignoble gaillacois est franchie. En effet, les modifications du cahier des charges de l’AOC Gaillac rouge ont été publiées au Journal officiel fin mars. Ces modifications ont pour objectif de renforcer l’encépagement autochtone de l’appellation AOC Gaillac rouge. «Ces nouvelles conditions de production, applicables dès la prochaine affectation parcellaire, vont permettre à la fois une simplification du cahier des charges (par la suppression des pourcentages minimum d’encépagement, notamment pour le Prunelard ou le Braucol) et un renforcement de l’identité de nos vins.» La construction du projet de hiérarchisation de l’AOC Gaillac rouge peut donc s’envisager sereinement et devrait être vecteur d’image et de notoriété pour le vignoble.

A.RENAULT

Pas encore abonné ? Découvrez nos offres !

Millésime

La récolte 2016 est en forte hausse (+38%) par rapport au millésime 2015, avec 476 000 hectolitres. Il faut toutefois rappeler que Gaillac a vu se succéder trois «petits» millésimes en volume (2013, 2014 et 2015). La production d’AOC en 2016 est en hausse, elle, de 13% par rapport à 2015.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le Paysan Tarnais

Les plus lus

Julien Denormandie à l'écoute de la ferme Tarn
Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a passé une journée complète dans le Tarn, vendredi 14 janvier. Pas de grandes…
Toujours plus de bouches à nourrir dans le Tarn
Avec 5 933 185 habitants au 1er janvier 2019, l’Occitanie est la 5e région de France la plus…
Le lycée de Flamarens accueille les 17èmes Ovinpiades
Le 20 janvier, 62 jeunes élèves de 12 établissements agricoles de la région vont tenter de décrocher leur ticket pour la finale…
Bilan hydrologique : l'année 2021 dans la moyenne
De l’hiver à l’automne, les épisodes de tension sur le Tarn se sont fait rares mais assez intenses. Voici ce qu’il faut retenir…
Loup : tirs de défense, une priorité pour la FDSEA
Deux élevages ovins d’Anglès ont été visités par la préfète et les représentants de la profession pour organiser la lutte contre…
Le Département veut aller plus vite avec ambition et audace
Le Président du Conseil départemental, Christophe Ramond, a présenté ses vœux à la presse pour 2022. Cap sur les investissements…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 87€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site le Paysan Tarnais
Consultez le journal le Paysan Tarnais au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal le Paysan Tarnais